Sandrine Ballasse, une femme de 49 ans très à l’aise avec son image et son corps

Abonnés
  • Originaire de Capdenac, installée en région parisienne, Sandrine Ballasse vient de représenter la France au concours de Madame Univers. Elle aime, également, poser devant les objectifs, notamment en lingerie Lise Charmel. Originaire de Capdenac, installée en région parisienne, Sandrine Ballasse vient de représenter la France au concours de Madame Univers. Elle aime, également, poser devant les objectifs, notamment en lingerie Lise Charmel.
    Originaire de Capdenac, installée en région parisienne, Sandrine Ballasse vient de représenter la France au concours de Madame Univers. Elle aime, également, poser devant les objectifs, notamment en lingerie Lise Charmel. Michel Ballasse
  • Originaire de Capdenac, installée en région parisienne, Sandrine Ballasse vient de représenter la France au concours de Madame Univers. Elle aime, également, poser devant les objectifs, notamment en lingerie Lise Charmel. Originaire de Capdenac, installée en région parisienne, Sandrine Ballasse vient de représenter la France au concours de Madame Univers. Elle aime, également, poser devant les objectifs, notamment en lingerie Lise Charmel.
    Originaire de Capdenac, installée en région parisienne, Sandrine Ballasse vient de représenter la France au concours de Madame Univers. Elle aime, également, poser devant les objectifs, notamment en lingerie Lise Charmel. Michel Ballasse
  • Originaire de Capdenac, installée en région parisienne, Sandrine Ballasse vient de représenter la France au concours de Madame Univers. Elle aime, également, poser devant les objectifs, notamment en lingerie Lise Charmel. Originaire de Capdenac, installée en région parisienne, Sandrine Ballasse vient de représenter la France au concours de Madame Univers. Elle aime, également, poser devant les objectifs, notamment en lingerie Lise Charmel.
    Originaire de Capdenac, installée en région parisienne, Sandrine Ballasse vient de représenter la France au concours de Madame Univers. Elle aime, également, poser devant les objectifs, notamment en lingerie Lise Charmel. Michel Ballasse
Publié le , mis à jour

Si elle travaille à Paris dans un grand hôpital, elle vient de participer au concours de Madame Univers, avec une belle 18e place à la clé, sur 89 candidates du monde entier. Posant avec plaisir devant les objectifs, aimant en particulier la lingerie, la Capdenacoise d’origine aborde ce volet de sa vie "avec passion, comme un sportif de haut niveau".

Et la gagnante est... Non, Sandrine Ballasse n’a pas hérité de la couronne et de l’écharpe remises, voilà quelques jours, à Madame Univers. Mais, avec 13 000 votes (l’élection avait lieu en ligne), elle n’a pas à rougir de la hiérarchie puisqu’elle s’est classée 18e sur 89 prétendantes du monde entier. Sélectionnée parmi une trentaine de candidates pour être  l’ambassadrice de la France à ce concours, créé au début des années 2000, elle a été la première surprise par ce résultat. Tout en faisant le bonheur du comité français : "C’est un très beau parcours pour ce petit bout de femme qui fait donc partie du Top 25 du classement international. Elle a su se distinguer grâce à son élégance. Nous sommes très fiers de sa prestation, de sa générosité, sans oublier sa magnifique plastique". L’intéressée est toujours "sur un nuage" après le verdict de ce rendez-vous ("Un des plus grands concours de beauté du globe", selon ses propres termes), réservé aux femmes âgées de 18 à 55 ans, le premier auquel elle a participé. "Cela a changé ma vie et je ne me suis pas mis de barrière, se réjouit-elle. J’ai aimé cette forme de liberté car c’est un coup de projecteur sur la femme dans sa globalité". Elle développe, non sans insister sur le fait que "j’ai la chance que mon compagnon cautionne mes choix : "Ce concours de Madame Univers concerne des femmes qui ont une vie de famille, des enfants, et qui sont investies dans une association caritative". L’occasion pour elle de "tirer un coup de chapeau" à Plus rose la vie, celle avec laquelle elle mène des actions.

Mensurations : 1,53 m pour 45 kg !

Née Aurières, Sandrine Ballasse a vu le jour à Figeac, en 1971, mais elle a grandi à Capdenac, terre de ses parents. Après des études à Toulouse, elle est montée à Paris, où elle a intégré un grand centre hospitalier. Tout d’abord en tant qu’aide-soignante, avant de rejoindre les services administratifs de l’hôpital Bichat, où elle œuvre toujours. Maman de trois enfants - Romain (27 ans), Manon (25 ans), Lola (15 ans) - , elle a toutjours été "intéressée par le monde de la mode et par l’univers des miss". C’est en suivant sa fille ainée, qui a posé comme modèle, que la maman a découvert les coulisses. Elle y a même pris goût ! Tant et si bien que, quand elle a divorcé en 2017, elle a franchi le pas. "C’était le moment, se souvient-elle. Je manquais de confiance en moi et la rencontre avec celui qui est devenu mon compagnon (NDLR, le photographe Michel Ballasse) a été le déclencheur". De fil en aiguille, elle a posé pour lui. En faisant passer quelques messages : "Je voulais enlever le côté stéréotypé de ce qu’on voit habituellement. Les modèles font souvent 1,75 m pour 50 kg. J’ai souhaité montrer qu’il n’y a pas besoin d’être grande pour exister. Avec mon 1,53 m pour 45 kg, je suis plus mûre, plus mature, plus épanouie aussi. Et je peux très bien poser pour la lingerie (Lise Charmel), la cosmétique...". Ces propos et les photos ne sont pas toujours bien perçus : "être miss à 49 ans, il y a un problème de compréhension, de crédibilité. Mais, je m’en moque !. Ce n’est pas un frein". Elle conclut sur le sujet : "J’aime ma proportion taille-poids et le bel équilibre dans ma morphologie. Oui, c’est une revanche personnelle car j’ai passé trente ans à m’occuper des autres. C’est à mon tour !".

Sandrine Ballasse reste "très attachée" à l’Aveyron : "Ce sont mes origines et mes souvenirs d’enfance. J’y reviens souvent". Si elle a un peu coupé les ponts avec Capdenac, c’est autour du lac de Pareloup, où elle a un pied à terre, qu’elle (se) pose l’été.

Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Capdenac-Gare

149000 €

Proche du centre-ville de Capdenac, dans un secteur calme, maison de type 3[...]

295500 €

Dans un environnement verdoyant, ampli de calme et de sérénité, maison en p[...]

119700 €

A quelques minutes des commerces et services, ce typique corps de ferme off[...]

Toutes les annonces immobilières de Capdenac-Gare
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?