Football : Pierre Bourdet est "rassembleur" pour certains, "il dit tout et son contraire" pour d'autres

  • "Il a un discours toujours positif", dit de lui Grégory Passeneau, président délégué du district.
    "Il a un discours toujours positif", dit de lui Grégory Passeneau, président délégué du district. J.-L.B.
Publié le

Le tout récent président du District de l'Aveyron de football, à la tête de quelque 12 000 licenciés depuis son élection avec 56% des voix le 28 décembre dernier, a pris officiellement ses fonctions ce lundi 11 janvier au soir, lors d'une passation de pouvoir assez froide. Il faut dire que les divergences avec le président sortant et battu, Arnaud Delpal, qui s'était aussi présenté, sont nombreuses. Portrait d'un homme que certains louent quand d'autres n'apprécient guère ses méthodes.

Au vu de la façon dont s’est déroulée la campagne, il n’est pas faire injure à Pierre Bourdet que de dire que sa personne a suscité un clivage profond au sein du football aveyronnais. Si ses détracteurs, à l’image d’Arnaud Delpal, ne se gênent pas pour le tacler, ses partisans, en revanche, ne tarissent pas d’éloges à son sujet.

"C’est quelqu’un de convivial, qui aime la discussion et est vraiment dans le dialogue. Il est très agréable, jovial, et profondément droit, décrit Jean-Yves Majorel, ancien président du club de Laissac-Bertholène. Lorsque l’on a créé l’association des présidents (dont il fut le trésorier, NDLR), l’idée était de pouvoir partager les soucis que l’on rencontrait. Il n’y avait rien contre le district, au contraire ; le but était de pouvoir ensuite faire des propositions à ses responsables. Dans le projet que Pierre a défendu ces derniers mois, il y a la volonté de créer une commission des clubs, pour faire remonter des choses, mais d’une manière différente. Lors d’une assemblée générale du district, c’est compliqué de parler et, justement, de faire des propositions devant une centaine de personnes. S’il y a une interface avant, ça peut être un avantage sur le plan de la communication. Je pense d’ailleurs que l’une des grosses différences entre Pierre et Arnaud Delpal se situe là, ce qui ne signifie pas que je critique le second ni ce qu’il a fait, au contraire. C’est ce problème de communication qui a conduit certains petits clubs à penser que le district était loin d’eux et de leurs problèmes, et à mal percevoir ce qu’il leur imposait. Cela étant, il ne faut pas se leurrer : le district ne fait qu’appliquer les décisions qui viennent d’au-dessus. Mais je pense que Pierre sera capable de faire de la pédagogie, de mettre de l’huile dans les rouages et de résoudre ce problème de communication."

"Il veut construire quelque chose"

Mise en avant par Jean-Yves Majorel, cette différence de conception de la communication l’est également par Grégory Passeneau, nouveau président délégué du district.

"L’équipe précédente a apporté quelque chose sur ce plan-là mais c’était un peu égocentré, un peu dans le style "On a fait ci, on a fait ça", en se regardant dans le miroir et en se disant "On est les plus beaux", estime celui qui est à la tête de l’Étoile sportive de Combes. Maintenant, ça ne signifie pas que tout est à jeter, il y a eu de bonnes choses de faites par ses membres et d’autres plus critiquables, mais ce que Pierre veut, c’est retrouver de la proximité avec les clubs, car beaucoup d’entre eux ne se sentaient pas pris en compte par le district et avaient la sensation de n’aller dans ses locaux que pour prendre une fessée lors des commissions. Il a un discours simple, rassembleur, tolérant, toujours positif et veut construire quelque chose. Le foot, c’est du collectif, et c’est pour ça qu’il veut écouter tous les dirigeants, ce qui ne veut pas dire que derrière, on fera tout ou n’importe quoi ; on prendra en compte les remarques avant de décider de façon collective. Il a de nombreuses années d’expérience à la tête de Druelle, connaît un peu tout et, surtout, tous les footballs, pas uniquement les seniors hommes, mais aussi les filles et les gamins. Il veut apporter quelque chose, sans visée personnelle."

 

"Il a un double langage"

 

Désormais ex-président du district, Arnaud Delpal n’a pas souhaité donner à la passation de pouvoirs d’hier plus de chaleur que nécessaire à ses yeux. "Je vais lui (Pierre Bourdet, NDLR) donner les clés et voilà, a-t-il confié en amont. C’est quelqu’un qui ne connaît pas les règlements étant donné qu’il n’a pas été capable de faire correctement sa première liste. Ce sera une passation de pouvoirs, pas une formation. Il a un double langage, dit tout et son contraire, mais les clubs verront. Lors de l’élection, le 28 décembre, lorsqu’il a pris la parole après sa victoire, il n’a même pas dit un mot sur la liste adverse. Ça donne le ton… Il a un ego surdimensionné, tout en prétendant ne pas se mettre en avant. Le problème est que, lorsque tu prends des responsabilités comme celles de président d’un district, si tu ne te mets pas en avant aux niveaux supérieurs, comme celui de la ligue, tu te fais bouffer."

Et l’ancien dirigeant de Sébazac de poursuivre en pointant du doigt une différence de philosophie entre lui et son successeur.

"Aujourd’hui, ce qu’il propose, ce sont des dérogations, juge-t-il. Moi, je suis droit dans mes bottes, j’ai appliqué les règlements dans un but de développement. Ç’a pu piquer mais les résultats ont montré qu’il avait été atteint. Ne pas faire de règlements, c’est bien, ça plaît à tout le monde, mais à long terme, est-ce que ça paiera ? Si on veut tirer l’Aveyron vers le haut, avec un certain niveau, il en faut, sinon, on fait du loisir. Aujourd’hui, l’enjeu est de savoir quelle sera la place de l’Aveyron dans quatre ou cinq ans au sein de cette grande ligue d’Occitanie, dans laquelle les métropoles vont bouffer tout le monde. Le problème est que ça n’a pas été perçu par les clubs, qui sont sur leurs soucis du quotidien. Bourdet a adapté son discours vis-à-vis d’eux par rapport à ça, donc ça leur a fait plaisir, mais j’espère qu’il sera en mesure de tenir ses promesses."

-> Pour aller plus loin : 

 Pierre Bourdet souhaite "obtenir une unité"

 

R. G.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?