Rodez : La Banque Alimentaire en quête d’espace et de sang neuf

  • Valérie Michel-Moreaux  et Claude Pleinecassagne
    Valérie Michel-Moreaux et Claude Pleinecassagne Repro CPA
Publié le

La Banque Alimentaire qui recevait la préfète a eu l’occasion de lui rappeler ses priorités pour les mois à venir.

Seule association caritative et solidaire à avoir maintenu sa collecte de denrée traditionnelle, la Banque Alimentaire Aveyron – Lozère a ainsi pu récupérer 23 tonnes de denrées et produits divers. " C’est 10 % de moins que le volume collecté l’an dernier, indique le président Claude Pleinecassagne. Mais si nous ne l’avions pas organisée, nous n’aurions rien récupéré du tout. Il faut voir le bon côté des choses ", précise celui qui a réussi à mobiliser plus de 600 bénévoles pour se relayer et assurer une présence derrière les caisses des 70 magasins sollicités pour la collecte. Une collecte organisée qu’en Aveyron, les bénévoles de la Lozère ayant préféré s’abstenir.

Des jeunes pour la collecte

" Il y a beaucoup de personnes retraitées, donc âgées dans l’univers du bénévolat, a rappelé le président Pleinecassagne. Par conséquent, je comprends les autres associations qui ont préféré renoncer pour ne pas faire prendre de risque à leurs bénévoles en ces temps de crise sanitaire. Chez nous, tout le monde était partant, il n’y avait donc pas de raison d’annuler cette collecte ". Celle-ci est primordiale et fournit à elle seule près de 10 % du total de l’aide alimentaire distribué chaque année par la Banque Alimentaire (lire par ailleurs). Et cette année, pour la première fois, la Banque Alimentaire a reçu le soutien de jeunes bénévoles. Des collégiens et des lycéens appelés en renfort par Pierre-Marie Puech, un jeune retraité qui les a longuement fréquentés du temps pas si lointain où il dirigeait le collège Saint-Joseph à Rodez. Ce dernier forme désormais aux côtés de Claude Pleinecassagne et d’une vingtaine d’autres fidèles, le noyau dur des bénévoles de la Banque Alimentaire. Comme eux, il était également présent, hier matin, à l’entrepôt de stockage de Bel Air pour accueillir la préfète de l’Aveyron Valérie Michel-Moreaux. Cette dernière répondait à l’invitation du président Pleinecassagne également en quête de nouveaux locaux plus spacieux pour l’association un peu à l’étroit dans ses 500 m2 de bel Air. " Je suis ravie d’être là ", a déclaré la préfète en précisant d’emblée qu’elle n’était pas venue seulement pour visiter les installations de Bel Air, mais plutôt pour assurer les bénévoles " du soutien inconditionnel de l’État. Plus particulièrement en ce moment où nous traversons une grave crise sanitaire qui n’est pas non plus sans conséquence sur votre action. " Qualifiant la Banque Alimentaire de "maillon essentiel " dans la chaîne de solidarité du monde caritatif aveyronnais, la préfète a conclu son propos en louant le sérieux des bénévoles et la rigueur avec laquelle ils gèrent les stocks. " Sans vous, vos 29 partenaires (Croix Rouge, Emmaüs, les CCAS, etc.) ne seraient pas alimentés et à travers eux, les milliers de bénéficiaires du département. "

 

400

400 tonnes de nourriture ont été distribuées l’an dernier par l’antenne Aveyron-Lozère de la Banque Alimentaire. Cela représente 800 000 repas servis aux personnes dans le besoin, par le biais de leurs 29 partenaires.
 

 

R.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

490 €

Agréable et lumineux appartement T2, entièrement refait à neuf, bénéficiant[...]

349 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Petit sas d'entrée, séjour s[...]

309 €

SECTEUR FAUBOURG, proche du lycée Monteil et de toutes commodités. Appartem[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?