Retour aux origines pour la boulangerie Viguié

Abonnés
  • Monique Viguié et Angel de la Ballina avec une de leurs vendeuses, Véronique Herbouze.
    Monique Viguié et Angel de la Ballina avec une de leurs vendeuses, Véronique Herbouze.
Publié le , mis à jour

En renouant avec l’Estanco, la boulangerie Viguier remonte à l’origine de l’aventure.

L’estanc. C’était autrefois la franchise royale du sel, puis du tabac. Ensuite, le terme a désigné les boutiques dans les villages où l’on trouvait de tout. Monique Viguié se souvient que ses arrières grands-parents en tenaient un à Parisot. C’est là qu’a commencé, il y a cent ans, l’aventure de la boulangerie, que perpétue Monique, toujours à Parisot et à Villefranche.La boulangère de la...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • ✓ Publicités limitées
GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

315000 €

Belle maison individuelle de 180 m² habitables proposant de plain pied sur [...]

59000 €

Immeuble comprenant au RDC un local commercial d’environ 45m²+WC+partie rés[...]

430 €

Appartement très agréable, de type 2, possédant un séjour avec coin cuisine[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?