Alexandre Dainotti condamné à 30 ans de prison pour l'assassinat de Pascal Filoé à Rodez

  • Maïlys Larmet, l'avocate d'Alexandre Dainotti.
    Maïlys Larmet, l'avocate d'Alexandre Dainotti. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

La cour d'assises de l'Aveyron a rendu son verdict vendredi après-midi après près de quatre heures de délibéré.

Alexandre Dainotti est-il coupable du meurtre de Pascal Filoé. Y a-t-il eu préméditation ? Avait-il des troubles psychiques ou neuropsychiques au moment des faits ? Les jurés du procès d'Alexandre Dainotti, pour le meurtre, en 2018, de Pascal Filoé, le patron de la police municipale, devaient répondre à ces questions. Ils ont dit oui aux deux premières, et non à la troisième. 

Les six citoyens appelés à participer à ce procès d'assises ainsi que les trois juges professionnels ont tranché vendredi après-midi. Ils ont décidé de condamner Alexandre Dainotti à 30 années de prison, assortie d'une période de sûreté de 20 ans. Un jugement qui se rapproche de ce que l'avocat général, Olivier Naboulet, avait requis, quelques heures plus tôt, au moment d'ouvrir la cinquième et dernière journée de procès devant la cour d'assises de l'Aveyron.

Le procureur avait insisté sur la préméditation

Dans son réquisitoire, celui qui est procureur de la République auprès du tribunal de Rodez s'était attaché à démontrer qu'il y avait bien intention de tuer et donc de préméditation. "L'accusé prétend ne pas avoir voulu donner la mort, a-t-il lancé. Il voulait faire mal, marquer, charcler, selon ses propos. Eh bien le tuer, si. Monsieur Dainotti explique que s'il avait voulu tuer, il serait allé à son domicile et se serait jeté sur sa victime. Nous savons qu'il n'avait pas de moyens de locomotion. Soyons sérieux, le lieu était parfaitement choisi, il disait la veille qu'il voulait qu'on entende parler de lui." 

Un peu plus tard, Maïlys Larmet, l'avocate de Dainotti n'avait pas essayé de dédouaner son client. "Le responsable, il est là, a-t-elle lancé en désignant Dainotti. Il a ôté la vie et sera déclaré coupable. Mais je pense qu'il y a peu de personnes qui ont autant parlé que moi avec Monsieur Dainotti. Cela pourra surprendre, mais il est attachant, il est aussi complètement paranoïaque. Celle-ci a été nourrie pendant neuf mois, d'éléments réels d'incompréhensions. Il s'est convaincu que le responsable de ses problèmes était Monsieur Filoé."

La conseil ne se faisait guère d'illusion sur la condamnation mais a essayé de rappeler quelques circonstances, qu'elle espère atténuantes. Parmi elles, les grandes difficultés de son enfance, sa solitude et la relation quasi filiale avec son chien, mais aussi ses problèmes psychiatriques.

Condamné, Alexandre Dainotti a encore la possibilité de faire appel. Il serait alors jugé à nouveau.
 

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

275 €

Ce studio situé dans une petite résidence calme vous propose : Un séjour do[...]

262 €

Tour de ville de RODEZ venez découvrir ce beau studio entièrement refait à [...]

80000 €

Bourran, un logement de type1 bis situé en sixième et dernier étage avec as[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?