On ne se bouscule pas pour les licences

  • Prise de licence à Trépalou.
    Prise de licence à Trépalou.
Publié le

Suite aux raisons que l’on sait (et que l’on rabâche), les pétanqueurs ne se bousculent pas au portillon pour renouveler leur licence. Il y a bien sûr des disparités entre les clubs.

Quelques clubs ont organisé des permanences dont Viviez. Patrice Douziech, au nom du Pétan-club de Boisse-Penchot, nous rapporte que ses sociétaires se montrent très prudents :

"À peine 5 cartes mais notre assemblée générale qui va bientôt avoir lieu pourrait décanter la situation".

Firmi qui a programmé son assemblée générale ce samedi 16 janvier pourrait connaître lui aussi un bon des inscriptions. Trépalou Pétan-club doit être celui qui a enregistré le plus de renouvellements (notre photo). D’autres attendent encore un peu à l’image de Livinhac, "nous ne sommes pas pressés", a glissé le président Henry Gau.

Il est vrai qu’il y a de quoi rester dubitatif, tant le flou est grand. Les mordus des championnats veulent jouer, ça leur manque, et se disent que même si les éliminatoires ne peuvent pas avoir lieu en mars, peut-être que les championnats départementaux se disputeront courant avril directement sans cette première phase.

Et que d’ici le printemps, le virus aura reculé. Nul ne le sait.

GDM
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?