Saint-Affrique : Aurébio, les bons plants de la graine à l’assiette

  • Aurébio, les bons plants de la graine à l’assiette
    Aurébio, les bons plants de la graine à l’assiette Repro CP
Publié le

Originaire de Toulouse, Aurélie Ambiès est arrivée, en 1998, au lycée agricole La Cazotte, à Saint-Affrique, pour y passer un brevet d’études professionnelles agricoles (option équin). Une fois son diplôme en poche, elle a décidé de rester. En 2009, elle s’est installée à Vabres-l’Abbaye pour se lancer dans la culture de plants. Sept ans plus tard, elle a quitté la commune vabraise et a intégré une maison dans le quartier Saint-Amans, à Saint-Affrique, achetée en copropriété avec sa mère et son mari, Élie James, formateur à La Cazotte. L’exploitation maraîchère n’existait pas et c’est en famille qu’elle a été créée sous le nom d’Aurébio.

L’activité, entièrement en bio, se déploie sous plusieurs volets : plants de légumes, de plantes aromatiques et de petits fruits vendus aux professionnels (surtout des maraîchers) ; maraîchage de légumes de saison sur 5 000 m² en permaculture, et à 95 % en vente directe, auxquels s’ajoutent une quarantaine d’arbres fruitiers, et, enfin, l’activité champignons, d’octobre à avril. " Les champignons sont un bon complément, assure l’agricultrice. C’est Élie qui gère cette production. Il lui tenait à cœur de la développer. Et comme c’est une petite exploitation et que l’on évite le gaspillage, j’ai un laboratoire où j’effectue les transformations de conserves salées et de confitures. "

Sur le terrain, Aurélie Ambiès s’occupe essentiellement des plants.

Pour cette jeune femme, le plaisir de son métier est de partir de la graine et d’arriver jusqu’à la conserve avec ses propres produits. Elle s’attarde sur la patience et la minutie qu’il faut posséder pour semer. "Moi, je resterais des heures à semer, c’est le silence, c’est là où naissent les plus grands projets de ma vie, sourit-elle. En une semaine, on voit déjà naître la graine, puis le plant apparaît. Il faut ensuite l’apporter au jardin, le transplanter et le voir grandir. C’est tout ça qui me plaît." La productrice en exploite 40 % pour son activité de maraîchage et le reste est destiné à la vente. Elle aime également partager sa passion sur le marché, avec les anciens notamment. La production la plus importante de plants est celle d’oignons avec 50 000 unités récoltées chaque année. " Il faut être patiente pour les ramasser et faire des bottes de 100 ! ", s’exclame Aurélie. 14 000 sont destinées à un producteur de Compeyre. L’exploitation Aurébio est désormais certifiée Écocert et estampillée Fabriqué en Aveyron.

Les conserves sont à retrouver sur son site internet, celui des Lococonfinés et des Locomotivés. Le couple est présent toute l’année au marché de Saint-Affrique.

Contact au 06 31 74 10 77 ; site internet : aurebio.com
Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Affrique

291 €

Saint Affrique, centre-ville, location studio équipé en 2e étage, 22m² habi[...]

450 €

Saint Affrique, à louer appartement de type 2, salon- séjour donnant sur un[...]

310 €

Venez découvrir ce studio lumineux et fonctionnel dans le centre ville de S[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Affrique
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?