Arnaud Viala : "Aller sur un rythme plus soutenu"

  • Arnaud Viala souhaite accélérer le nombre de vaccinations.
    Arnaud Viala souhaite accélérer le nombre de vaccinations.
Publié le

Le député Arnaud Viala (Les Républicains) était en visite vendredi matin au nouveau centre de vaccination du centre hospitalier de Millau.

Qu’avez-vous constaté

sur place ?

J’aurais voulu venir hier mais il y avait une visite ministérielle dans l’Aveyron (Joël Giraud, secrétaire d’État chargé de la ruralité, NDLR). Je voulais me rendre compte de l’effectivité du début de la vaccination et mieux me rendre compte de la montée en charge du dispositif. On est au démarrage mais l’idée est de progressivement augmenter le flux de façon à accueillir de plus en plus de gens et il est souhaitable qu’on aille sur un rythme plus soutenu (500 vaccinations par semaine sont envisagées ces prochains jours). Il faut que chacun prenne conscience que notre seule parade contre cette épidémie c’est la montée de l’immunité en partant des personnes les plus fragiles.

Soutenez-vous l’avancée du couvre-feu à 18 heures à partir d’aujourd’hui ?

J’ai écouté le Premier ministre avec attention hier soir. Évidemment, j’aurais préféré qu’il n’y ait pas besoin de ces mesures mais pour l’instant on évite une contrainte beaucoup plus forte.

C’est un pis-aller, on ne peut pas s’en satisfaire, mais il vaut mieux cela qu’un confinement strict.

Une nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin 2021 doit être examinée à l’Assemblée nationale ?

On voit tous que les annonces gouvernementales exceptionnelles (couvre-feu, confinement, adaptation des mesures de contraintes…) sont à intervalles très rapprochés car la situation évolue très rapidement.

Ce que j’ai plus de mal à comprendre est de voter la prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour six mois avec en plus des mesures exceptionnelles jusqu’à la fin de l’année 2021.

Je pense qu’il est normal que le gouvernement ait les moyens d’agir, mais il doit reconsulter le parlement à intervalles beaucoup plus régulier, six mois c’est trop long, ça ne correspond pas du tout à la rapidité de l’évolution de la situation. Je pense qu’il faut des clauses de revoyure beaucoup plus rapprochées et deux mois me semble être le bon pas de temps.

JDM
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?