Marcillac : le Collectif du Vallon martèle son opposition au déploiement des bornes de wifi public

  • Le Collectif du Vallon autour de Loïc Santiago (6e en partant de la droite).
    Le Collectif du Vallon autour de Loïc Santiago (6e en partant de la droite). Repro CP
Publié le

La Commission européenne a lancé en 2018 un appel à projets auprès des collectivités afin de développer des bornes wifi dans les espaces publics.

Le collectif du Vallon d’information sur "les objets connectés et champs électromagnétiques artificiels" se mobilise pour empêcher ce déploiement dans les villages de la communauté des communes Conques-Marcillac. Loïc Santiago répond à nos questions.

Quels sont les principaux arguments qui motivent votre position ?

Le "tout connecté" détruit les espaces de rencontres et d’échanges et la 4G qui est malheureusement déployée permet déjà de se connecter à internet. Ensuite les effets des ondes sont de mieux en mieux documentés et reconnus avec 3,5 millions d’électro-hypersensibles en France selon l’ANSES. Santé Publique France explique qu’entre 1990 et 2008 il y a eu quatre fois plus de nouveaux cas de glioblastomes (cancers du cerveau les plus agressifs) et elle donne les champs électromagnétiques artificiels comme le principal facteur d’explication avec les pesticides.

Quelles sont les actions que vous avez menées pour convaincre les élus ?

La professeure Annie Sasco, mondialement connue, est venue devant 250 personnes à Marcillac en janvier 2020. Nous venons de créer le "Label’onde" qui regroupe 25 commerces aveyronnais décidés à se passer de la wifi et d’un DECT trop émetteur d’ondes. Nous avons projeté "Ondes Sciences et Manigances" et distribué des milliers de tracts. Notons l’absence de dialogue avec les élus de Conques qui candidatent au label des Grands Sites de France qui stipule, dans ses valeurs cadres, la consultation des citoyens.

Où en sommes-nous dans les différentes communes ?

Valady et Clairvaux ont abandonné le projet. Après avoir écouté le collectif en mars 2020, Marcillac a fait de même. Nous obtiendrons l’abandon total du projet dans les autres communes. Par ailleurs, nous demandons à la mairie de Marcillac d’organiser un référendum sur l’installation de caméras de "vidéoprotection" qu’elle souhaite mettre en place. Après une année 2020 aussi éprouvante, n’y a-t-il pas plus humain à faire pour recréer du lien que de surveiller des locaux à poubelles ?

Pour tout contact : adresse mail
Ou enseigne le "P’Ti Bio" à Marcillac.
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Christophe-Vallon

195000 €

Belle et grande maison T6 d?environ 143 m² habitables sur sous-sol, constru[...]

60000 €

Réf. 7922 - VIAGER OCCUPE - SAINT-CHRISTOPHE-VALLON (12) MAISON Bouquet 60 [...]

88000 €

Magnifique terrain constructible d'environ 1200 m2 .Terrain plat proche de [...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Christophe-Vallon
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 1 mois Le 18/01/2021 à 22:05

La France des Pigeons voyageurs et des chaises à porteur est de sortie.