Blue Monday : les Français surtout déprimés par la crise sanitaire

  • La crise sanitaire amplifie le sentiment de déprime ressenti par les Français en ce Blue Monday.
    La crise sanitaire amplifie le sentiment de déprime ressenti par les Français en ce Blue Monday. Drazen Zigic / Getty Images
Publié le , mis à jour

(ETX Studio) - Considéré comme le jour le plus déprimant de l'année, le Blue Monday aurait-il le même impact cette année sans la pandémie mondiale ? Pas si sûr, à en croire un sondage qui révèle que les Français se disent davantage déprimés en 2021, et que le climat sanitaire est de loin la principale cause de ce mal-être mental.

Si vous pensiez avoir passé les journées les plus déprimantes de votre vie depuis mars 2020 et le début de la pandémie, sachez que ce n'est rien par rapport à ce que vous allez ressentir en ce lundi 18 janvier, qualifié de Blue Monday, à savoir le jour le plus déprimant de l'année. Travail, climat social, famille comptent parmi les causes premières de cette déprime "ponctuelle", mais la crise sanitaire demeure votre source de préoccupation principale.

C'est en tout cas ce que révèle un sondage réalisé par l'agence d'intérim en ligne QAPA. Près de six Français sur dix (57%) affirment que le climat sanitaire les atteint tout particulièrement en ce début d'année 2021, contre 4% l'an dernier et 2% en 2018. Et si ce constat n'est que peu surprenant au regard de la situation dans l'Hexagone, avec la mise en place d'un couvre-feu national à 18h depuis samedi, on observe malgré tout que la Covid-19 atteint largement plus le moral des Français que le climat professionnel (21%) et le climat politique et social (17%), pourtant loin d'être au beau fixe en ces temps incertains.

On remarque également que le climat familial, qui était pourtant une source de déprime pour 13% du panel l'an dernier, ne fait plus partie des préoccupations négatives des Français (4%). Des chiffres qui tendent à confirmer que la famille s'est transformée en valeur refuge depuis le début de la pandémie mondiale.

2021, une année qui s'annonce éprouvante

Malgré toute la meilleure volonté du monde, et alors même que le 1er janvier dernier avait comme un goût de renouveau, les Français n'envisagent pas 2021 comme une belle année. Plus de quatre sondés sur dix (41%) estiment même qu'elle sera pire que 2020, et 34% considèrent qu'elle sera identique. 

Résultat, près des trois quarts des personnes interrogées (72%) se disent plus déprimées que l'an dernier à la même époque, et 21% estiment que leur état n'a pas changé. Notons tout de même les 9% d'optimistes qui se sentent moins déprimés par rapport au mois de janvier 2020 alors que la pandémie mondiale n'avait pas encore débuté.

Le Blue Monday serait-il un jour aussi déprimant si on ne l'avait pas baptisé ainsi ? C'est une question que l'on peut se poser puisque près de la moitié des sondés (48%) affirment que le fait de savoir que ce lundi est le pire jour de l'année a un impact sur leur moral.

Ce sondage a été réalisé entre le 7 et 14 janvier 2021 auprès de 4,5 millions de candidats sur QAPA, avec 11% de répondants, soit près de 500.000 personnes. Parmi ces personnes interrogées, 52% d'entre elles sont des non-cadres et 48% sont des cadres. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?