Couvre-feu à Rodez : dur, dur pour la pizza de rester reine

Abonnés
  • Stéphane Munoz, David Bouloc et Benoît Couderc, aux fourneaux quand même.
    Stéphane Munoz, David Bouloc et Benoît Couderc, aux fourneaux quand même. Reproduction Centre Presse - Reproduction Centre Presse
  • Stéphane Munoz, David Bouloc et Benoît Couderc, aux fourneaux quand même.
    Stéphane Munoz, David Bouloc et Benoît Couderc, aux fourneaux quand même. Reproduction Centre Presse
  • Stéphane Munoz, David Bouloc et Benoît Couderc, aux fourneaux quand même.
    Stéphane Munoz, David Bouloc et Benoît Couderc, aux fourneaux quand même. Reproduction Centre Presse
Publié le

L’avancement à 18 heures du couvre-feu a un impact important chez les pizzaïolos, surtout s’ils ne livrent pas…

Pour les pizzaïolos qui n’ont pas de service de livraison, le coup est rude. C’est quasiment un coup d’arrêt. Un peu comme si le four était passé du chaud au froid en trente secondes. Même pour ceux qui livrent, le ton n’est plus le même. "C’était déjà calme avec le couvre-feu à 20 h, mais cela n’a plus rien à voir avec celui de 18 heures", explique David Bouloc, à la tête de Pizza Saint-Cyrice...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • ✓ Publicités limitées
Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

441 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCEHall d'entrée avec placard pe[...]

520 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - T3 dans quartier calme, pr[...]

367 €

RODEZ - Situé à deux pas du centre ville, venez découvrir cet appartement T[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?