Veuzac, une souscription va être lancée

  • Paul-Henri Mériau, le carillonneur de l’association. Photo FEG
    Paul-Henri Mériau, le carillonneur de l’association. Photo FEG
Publié le

Les Amis du Carillon ont tenu leur assemblée générale sous la houlette de Gabriel Birague, le dévoué président de l’association. À l’ordre du jour, un retour sur l’année 2020, le rapport moral, le rapport d’activité et le bilan financier soumis à l’approbation des membres présents.

Malgré les difficultés du confinement, la vie de l’association s’est assez bien maintenue grâce au soutien de la mairie (laissez-passer et changement de l’automate) mais aussi au dynamisme du carillonneur Paul-Henri Mériau, relayé par Sylvie Mille, qui, tous les deux, ont assuré les animations habituelles sans interruption (deux ou trois auditions hebdomadaires ainsi que des concerts mensuels). L’année a bien commencé par les concerts du 4e dimanche du mois avec Jérôme Boutié et Jean-Marc Espitalier puis annulés avec les intervenants extérieurs du fait de la pandémie.

Concerts retransmis sur écran en Facebook Live

La Fête de la Musique a été une réussite grâce à la nouvelle municipalité. Ce fut aussi une belle fête du carillon avec un concert de Paul-Henri Mériau, entouré de Sylvie Mille et Ninogan Dumas, retransmis par Facebook Live sur un écran sous les arcades. Cet été, deux carillonneurs belges sont venus en visite. Ils ont promis de revenir faire un concert l’an prochain. En décembre, les Amis du Carillon ont donné un éclat particulier aux Nadalets (coutume traditionnelle), chaque soir, du 13 au 23 décembre de 18 h 30 à 19 heures. Les concerts des 19 et 20 décembre avec la chorale de L’Institut Occitan et la chanteuse lyrique Irina Lopériol ont été des moments forts de la fin d’année.

Journées du patrimoine et école du carillon

Le carillon de Veuzac a été particulièrement mis en avant en 2020 avec sa présentation lors des Journées du Patrimoine de septembre. Quant à l’école de carillon, elle fait mouche grâce à l’implication de Paul-Henri Mériau. Cinq élèves (quatre scolaires et une musicienne) suivent ses cours. En revanche, le contexte sanitaire n’a pas permis les visites de la salle des cloches. Il s’ensuit un léger déficit financier dû à ce manque de recettes

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

430 €

Appartement très agréable, de type 2, possédant un séjour avec coin cuisine[...]

59000 €

Immeuble comprenant au RDC un local commercial d’environ 45m²+WC+partie rés[...]

128000 €

Situé dans rue commerçante, local commercial d'une superficie de 158 m² ac[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?