Aveyron : jusqu'à 40% de grévistes dans l'éducation nationale

  • L'intersyndicale a déambulé entre la place de la préfecture, de la Cité et la place d'Armes à Rodez.
    L'intersyndicale a déambulé entre la place de la préfecture, de la Cité et la place d'Armes à Rodez. JAT
Publié le

Plus d'une centaine de professionnels de l'éducation nationale ont répondu à l'appel d'une intersyndicale, ce mardi 26 janvier à Rodez. Dans le département, les syndicats ont enregistré 40% de grévistes, dans le second degré et 30%, dans les collèges. 

C'est au son de la musique contestataire que La FSU, Sud Education, le Snes, le Snalc, la CGT éducation entre autres syndicats, se sont retrouvés à manifester ce mardi  26 janvier, à Rodez. 

Quelque 130  manifestants ont répondu à cet appel, qui avait pour mot d'ordre, "une revalorisation salariale, de meilleures conditions de travail et un renfort du personnel dans l'éducation nationale", en général. Les professeurs étaient rejoints par quelques élèves, mais surtout par   le Snics (Syndicat national des infirmiers scolaires, majoritaire dans l'Education nationale). D'autres professions de l'Education comme les AESH  (accompagnant des élèves en situation de handicap), ainsi que les AED (assistants d'éducation) se sont joints à l'intersyndicale. Pour Sylvain Lagarde (FSU), ce n'est pas tant, le nombre de manifestants qui compte, mais le nombre de grévistes, mobilisés aujourd'hui. "Au vu du contexte sanitaire, cette grève est un succès. Nous avons atteint un nombre de 40% de grévistes dans le second degré et  30% dans le premier degré. On est dans la moyenne nationale. Ces taux traduisent une colère certaine", explique Sylvain Lagarde, pour l'intersyndicale. L'intersyndicale départementale dénonce également  "le manque de crédibilité du ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer". Un ministre jugé comme "démagogue et à la limite de la fake news, dans la gestion de la crise sanitaire". 

À ce jour, l'intersyndicale souligne "la perte de 35 postes en Aveyron, pour les lycées et dans les collèges". "Au niveau national, il en manque 1880 postes pour 20 000 élèves en plus, dans ces établissements, sur l'année 2020", analyse Sylvain Lagarde. 

Les syndicats pensent rejoindre la mobilisation du 4 février. Une mobilisation interprofessionnelle dénonçant "la gestion de la crise sanitaire et qui a aggravé  la situation économique et environnementale", annonce le représentant FSU. 

S.O.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

262 €

Tour de ville de RODEZ venez découvrir ce beau studio entièrement refait à [...]

80000 €

Bourran, un logement de type1 bis situé en sixième et dernier étage avec as[...]

465 €

Résidence Les Demeures De L'Adrech. Appartement T2, comprenant : - une entr[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 1 mois Le 27/01/2021 à 10:52

A l'echelle nationa