Les chasseurs surveillent la population de lièvres dans l’Aveyron

  • Tous les ans, les techniciens de la Fédération assurent la prospection dans 200 lieux.
    Tous les ans, les techniciens de la Fédération assurent la prospection dans 200 lieux. Repro CPA
Publié le

Les techniciens de la fédération départementale des chasseurs de l’Aveyron comptent la vie. Actuellement, le soir, ils réalisent le suivi des populations de lièvres par la technique de l’échantillonnage par points avec un projecteur (EPP). Comme l’explique Stéphane Roques, Président de la commission petit gibier : "La première partie de la nuit correspond à la principale phase d’activité alimentaire et sociale du lièvre. C’est donc là que sa détectabilité est la plus grande". Ainsi, plus de 400 points de dénombrement ont été positionnés sur le département. Tous les ans, les techniciens de la Fédération assurent la prospection de 200 points et cela à trois reprises. Les techniciens sont équipés d’un projecteur lumineux et de jumelles de bonne qualité optique. Une fois arrivé sur un point de sondage il faut balayer à 360° d’abord sans jumelles, en éclairant au plus près pour détecter les éventuels animaux, puis un second balayage est ensuite effectué de manière à prospecter toute la surface éclairable en observant cette fois à l’aide des jumelles.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?