Aéroport : 12 600 passagers sur la ligne Rodez-Paris en 2020

  • Les avions de la compagnie Amelia ont réussi à atteindre un taux de remplissage de 40 %.
    Les avions de la compagnie Amelia ont réussi à atteindre un taux de remplissage de 40 %. Repro CPA
Publié le , mis à jour

Si on est loin des chiffres de ces dernières années, les responsables de l’aéroport considèrent que ce n’est pas si mal au regard du contexte.

Dans un contexte de crise sanitaire et économique particulière marqué, l’aéroport de Rodez a réussi à traverser l’année 2020 à un niveau d’activité pas si catastrophique, notamment pour la ligne Rodez-Paris assurée par la compagnie Amelia.

Comme l’indique Christian Tieulié, vice-président du conseil départemental et président de SAEML AIR 12, société d’économie mixte qui gère la structure au côté du syndicat mixte qui en est le propriétaire, " on a réussi à limiter la casse dans des conditions très particulières et très difficiles ".

Ainsi, entre le 20 janvier 2020, date à laquelle la compagnie Amelia a repris à son compte la liaison Rodez-Paris, et aujourd’hui, 12 600 passagers ont embarqué à bord des avions Embraer ERJ145 le plus souvent affrétés sur la ligne. Le taux de remplissage moyen sur l’année s’établit à 40,8 %, avec un pic en décembre à 52 % et un creux en novembre à 20,3 %. Si on est (très) loin des chiffres de ces derniers exercices (entre 60 000 et 80 000 passagers par an), Christian Tieulié tient encore une fois à relativiser ces résultats au regard de la situation sanitaire.

" Durant toute l’année, il a fallu jongler avec les différentes restrictions, les confinements, les couvre-feux. L’aéroport a dû être fermé à plusieurs reprises. Donc oui, au final, on ne s’en sort pas trop mal. Cela aurait pu être pire. Après, bien sûr, on doit parvenir au savant équilibre entre les services à apporter aux Aveyronnais et la gestion des difficultés financières inhérentes à la baisse de trafic. Ce n’est vraiment pas facile. Mais nous avons tout de même confiance. "

2 400 passagers pour Ryanair

Une confiance que gestionnaire et propriétaire de l’aéroport accordent également à la compagnie Amelia, qui répond selon eux aux engagements pris voilà un an. Christian Tieulié insiste notamment sur le respect des horaires, tenu à plus de 90 %, et sur les capacités économiques de la compagnie, qui a su diversifier ses activités, notamment dans le transport sanitaire.

De son côté, la compagnie aérienne à bas prix Ryanair a vécu une année aveyronnaise pour le moins réduite. Comme le précise le directeur de l’aéroport Vincent Meneghetti, seul le mois d’août aura vu atterrir et décoller les avions de la société irlandaise, en direction de Bruxelles et Manchester. Sur ce seul mois, 2 470 passagers ont été enregistrés, ce qui, là aussi, n’est finalement pas si mal, si l’on considère le chiffre comme une donnée mensuelle…

"C’était l’été, les contraintes étaient moindres et les gens ont sans doute éprouvé le besoin de s’aérer", analyse Vincent Meneghetti, qui se veut encore prudent quand il s’agit d’évoquer l’activité de Ryanair en 2021.

La compagnie charter envisage ainsi d’ouvrir quatre lignes : une dès le 29 mars vers Bruxelles, trois autres en juin vers Dublin, Londres et Manchester. Cela étant, ces perspectives restent conditionnées par l’évolution de la crise sanitaire, mais aussi par les nouvelles règles qui pourraient être appliquées par le Royaume-Uni en lien avec le Brexit.

François Cayla
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-La-Source

89000 €

L'agence NEOWI RODEZ vous offre l'opportunité de réaliser votre rêve de CON[...]

360 €

Secteur Pont-les-Bains, maison de village meublée de type 2, composée d'un [...]

154000 €

Rare dans le Vallon, maison de village d'environ 93 m2 composée au premier [...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-La-Source
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?