Aveyron : la crise sanitaire n’a pas eu d’impact sur le marché

Abonnés
  • La moitié des appartements ancien vendus l’ont été à Rodez.
    La moitié des appartements ancien vendus l’ont été à Rodez. Photo illustration J.-A. T.
Publié le

En 2020, les achats et ventes d’appartements et de maisons se sont maintenus malgré la crise du coronavirus.
 

La catastrophe annoncée n’a pas eu lieu. Loin de là. En 2020, les Aveyronnais ont acheté des logements et en ont vendu. Avec la fermeture des agences immobilières et le confinement strict au printemps dernier, beaucoup craignaient le pire. Et finalement, ça n’a pas été le cas. Le marché s’est très bien comporté l’année passée. Les notaires, qui enregistrent chacune des ventes, permettent...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
RICHAUD Guilhem
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?