Rodez : le Rotary a doté l’hôpital d’un précieux outil de dépistage

  • "Une plus value majeure pour l’hôpital et le territoire".
    "Une plus value majeure pour l’hôpital et le territoire". Reproduction Centre Presse
  • Le Rotary a doté l’hôpital d’un précieux outil de dépistage
    Le Rotary a doté l’hôpital d’un précieux outil de dépistage Reproduction Centre Presse
Publié le

Grâce à sa mobilisation, le club service a permis à l’hôpital d’acquérir un outil technologique permettant un dépistage plus rapide.

C’est un soutien majeur dans la lutte contre la propagation du coronavirus que le Rotary Club a apporté à l’hôpital Jacques-Puel cet été. Il a en effet permis au laboratoire d’infectiologie de se doter d’un nouvel automate de biologie moléculaire.

20 virus ou bactéries détectés en une heure

"Cet appareil est spécialisé dans le diagnostic syndromique, qui consiste à rechercher, dans un même échantillon biologique, un ensemble d’agents infectieux responsables d’un syndrome donné (respiratoire, méningé…). En particulier dans les situations critiques suspectes de COVID, ou de méningite, cette technique de PCR multiplex, permet de rechercher simultanément plus de 20 virus ou bactéries en 1 heure seulement " explique-t-on à l’hôpital Jacques-Puel, qui a chaleureusement remercié ces donateurs venus leur rendre visite ces jours-ci.

Il faut dire que grâce à sa mobilisation, le Rotary Club de Rodez, qui a eu l’appui du Rotary Rodez-Espalion et de son "vieux" partenaire de Gloucester en Angleterre, a également pu obtenir un soutien de sa fondation mondiale. "Et l’on a pu ainsi prendre en charge les 31 200 euros nécessaires à l’achat de cet appareil" souligne Serge Clamagirand, l’actuel président du Club service.

C’est sous la houlette d’Alain Viala, alors président au début de l’année 2020, que tout cela a été mis en place. "Un de nos adhérents, Pierre Angles, connaît bien le docteur Simon Ray, infectiologue à l’hôpital. Dès le début de la crise sanitaire, nous sommes allés le voir et nous avons demandé comment nous pouvions aider l’hôpital. Puis tout a été très vite" raconte Serge Clamagirand. " L’acquisition d’une plateforme de biologie moléculaire avec une approche syndromique est une plus-value majeure pour l’hôpital de Rodez et pour le territoire" soulignent les dirigeants hospitaliers, qui y voient là aussi "une nouvelle illustration du lien ville-hôpital et de la force de l’union dans le cadre de la lutte contre cette pandémie". De quoi rendre fier le club-service de Rodez qui est un partenaire important de la structure hospitalière

Chaque année, le Rotary-Cub de Rodez se fixe de nouvelles missions. Cette année, les membres du club-service ont plusieurs objectifs.

Un soutien d’abord au CIDFF. "Le nombre de femmes victimes de violences conjugales est en hausse, Rodez n’est pas épargné. Nous étudions la possibilité d’aider le CIDFF efficacement" explique Serge Clamagirand.

De même, un appui important est engagé dans le soutien de la recherche médicale, via la Ligue contre le cancer, particulièrement en ce qui concerne les enfants et adolescents qui en sont victimes.

Une mission est également lancée avec les opticiens, notamment Dubord, pour collecter des lunettes qui, une fois remise en état, pourront aider des personnes se trouvant dans des pays en grandes difficultés. "C’est une toute petite contribution au regard des besoins" tempère Serge Clamagirand.

Il n’en demeure pas moins que ces aides sont des plus précieuses !

Philippe Routhe
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?