Onet-le-Château, une dérogation attendue et bienvenue

Abonnés
  • Les Castonétois ont pu s'entraîner à la fin de la journée, pendant le couvre-feu, jeudi.
    Les Castonétois ont pu s'entraîner à la fin de la journée, pendant le couvre-feu, jeudi. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le

Le ministère des Sports a autorisé les footballeurs amateurs encore qualifiés en Coupe de France à s’entraîner après le couvre-feu de 18 h. La décision a été officialisée mercredi et a réjoui les concernés, dont Onet-le-Château.

Les joueurs de Yoan Boscus avaient été unanimes après la qualification à Tarbes (5-2), dimanche 31 janvier, à l’image du double buteur, Anthony Couly. « Se lever à 6 h a payé, nous avons été récompensés de nos efforts », confiait-il après la douche. Mardi et mercredi suivants, lui et ses partenaires ont remis ça, en s’entraînant à 6 h 30 afin de préparer au mieux le septième tour et le déplacement à Fabrègues (N3), dimanche 7 février. Mais mercredi, la bonne nouvelle est arrivée depuis le ministère des Sports : les clubs amateurs encore en lice bénéficient désormais d’une dérogation pour s’entraîner après l’heure de début du couvre-feu. De ce fait, le tacticien de l’OCF a pu adapter le programme de la fin de semaine en ajoutant un entraînement, hier soir, aux trois déjà prévus : mardi et mercredi matin (6 h 30), et jeudi et vendredi soir (19 h 15, le second ayant été décalé du matin au soir).

7 500 euros assurés, match à 15 000 euros…

Dans le cadre du protocole, les joueurs et le staff ont réalisé les tests PCR obligatoires jeudi soir avant l’entraînement et effectueront les tests antigéniques samedi après-midi. 
Compte tenu de la petite distance séparant Onet-le-Château de Fabrègues (168 kilomètres), les Aveyronnais effectueront le déplacement dimanche matin et non la veille comme au tour précédent. Boscus et ses adjoints doivent également décider s’ils convoquent vingt joueurs ou seulement seize, la limite permise par la feuille de match. Un nombre qui augmentera en cas de qualifications pour les prochains tours, pour monter à dix-huit au huitième tour et vingt en trente-deuxièmes de finale.
Tout cela reste néanmoins encore hypothétique, mais une chose est certaine : le club est déjà assuré de toucher 7 500 euros pour sa qualification pour le septième tour. Et dimanche, ce n’est ni plus ni moins qu’une rencontre à 15 000 euros que vont disputer les hommes du président Éric Luban. De quoi mettre du beurre dans les épinards en ces temps compliqués, même si la tâche s’annonce ardue. Ardue, mais pas impossible.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

240000 €

Maison idéalement située à Bel Air sur terrain plat et arboré d'environ 1 5[...]

353 €

ONET LE CHATEAU : Agréable T1 bis dans résidence de bon standing à deux pas[...]

480 €

Cet appartement idéalement situé et proche de toutes commodités vous propos[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?