Football - Rodez : Valentin Henry, la Coupe à la maison

Abonnés
  • Valentin Henry avec les supporters du Stade brestois. Là où tout a commencé pour lui bien des années plus tôt.
    Valentin Henry avec les supporters du Stade brestois. Là où tout a commencé pour lui bien des années plus tôt. Le Télégramme - Nicolas Créach
Publié le , mis à jour

S’il en est un pour qui le 32e de finale de Coupe de France Brest – Rodez, qui doit se disputer ce mercredi 10 février (17 heures), éveille d’intenses sentiments, c’est bien Valentin Henry. Natif du Finistère, il a passé 20 ans au Stade Brestois avant sa signature à Rodez en 2019. Le latéral évoque ainsi ce "deuil" du SB29, son enfance dans le kop ou encore sa famille qui le pousse au quotidien. 

Un enfant du SB29. Un vrai. De ceux qui jubilent en poireautant des heures, sous la pluie bretonne évidemment, pour apercevoir leurs héros en qui ils se rêvent. Et, pour lui, l’inaccessible est finalement devenu réalité. Après avoir fait la course aux dédicaces ou encore aux si prisés billets pour Francis-Le Blé, Valentin Henry a porté le maillot de l’équipe fanion des Finistériens. Jusqu’en...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?