Les agriculteurs de la FDSEA et des JA défilent ce mercredi sur le viaduc de Millau

  • Les tracteurs de la FDSEA et des JA à l'assaut du viaduc de Millau.
    Les tracteurs de la FDSEA et des JA à l'assaut du viaduc de Millau. CP - Philippe Henry
Publié le , mis à jour

En Aveyron, ils  sont inquiets pour leur avenir au regard "des politiques nationales et européennes" qui sont menées. Et veulent alerter l'opinion publique. 

Loi Alimentation qui peine à se mettre en œuvre, craintes des éleveurs quant aux négociations de la PAC… Autant de motifs de colère contre lesquels se mobilisent la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs (A) qui ont appelé leurs adhérents à une action collective sur le viaduc de Millau, ce mercredi 17 février à midi.

Plusieurs dizaines d’entre eux vont ainsi défiler, à faible allure à bord de leurs tracteurs, sur l’ouvrage qui permet à l’A 75 de franchir le Tarn et qui relie l’Aveyron à Paris, comme un symbole.

Il s’agit de sensibiliser l’opinion au devenir de l’élevage aveyronnais menacé par les politiques tant nationales qu’européennes. "Nous désespérons d’obtenir l’application de la loi Alimentation qui impose la prise en compte des coûts de production, rémunération de l’éleveur comprise. Vivre de nos productions est notre premier souhait, explique Romain Déléris, président des JA de l’Aveyron. De plus, les orientations prises par la Politique agricole commune ne nous conviennent pas, elles doivent davantage reconnaître l’élevage des zones de montagne dans les équilibres à négocier, dans la répartition de l’enveloppe où, aujourd’hui, tout le monde veut rogner sur la part de l’autre… Nous sommes très attachés à l’Indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN) et aux dispositifs d’aides couplées à l’élevage des ruminants. Des hypothèses allant jusqu’à – 30 %, voire – 50 % de baisse sur l’enveloppe des aides liées aux animaux d’élevage planent sur nos têtes… Nous voulons envoyer un message à Paris : déjà que nos prix sont insuffisants, on ne peut pas en plus perdre nos soutiens PAC. On a besoin de se faire entendre. La manifestation de mercredi nous donne espoir d’être entendus".

Christophe Cathala
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

340 €

Résidence Accropolis. Appartement T1, d'une surface de 28 m2, à proximité d[...]

300 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Très agréable studio en coe[...]

327 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Pièce principale équipé av[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 2 mois Le 15/02/2021 à 10:30

Ils devraient réfléchir à deux fois avant de déposer leur bulletin de vote dans l'urne ! ! !