Musique : les outsiders millavois d’une Matinée d’ivresse

  • Une matinée d‘ivresse mâtinée de rock et de poésie.
    Une matinée d‘ivresse mâtinée de rock et de poésie.
Publié le

Né dans un collège dans les années 80, le groupe millavois est revenu aux affaires il y a 4-5 ans et sort son deuxième album en autoproduction.

L’ivresse, même si elle est matinale, peut avoir des effets secondaires, en cours de journée comme en soirée. Celle qu’ont pris Hugues, Yvan et Carlos sous le préau d’un collège de Millau dans les années 80 pour quelques années de jeunes rockers leur est revenu dans les pattes en 2016. Enfin, du moins pour Hugues et Carlos, puisqu’entre-temps, Yvan s’en est allé cuver du côté de Paris. Et voilà Matinée d’ivresse, le groupe, de retour aux affaires musicales, et sans gueule de bois.

Hugues, ancien journaliste devenu libraire, raconte cette renaissance : "On a trouvé ce jeune, Simon, un vrai musicien qui jouait dans d’autres groupes, qui nous a dit je peux vous dépanner, et alors qu’il est plutôt guitariste, il s’est mis à la batterie. C’est un peu grâce à lui qu’on est revenu aux affaires. Lui qui pourrait être notre fils nous a tirés vers le haut ".

Et voilà le rock de Matinée d’ivresse reprendre du service gentiment. Un premier album démo en 2016, un premier vrai album en 2018, "Sébastopol", enregistré en trois jours mais "pressé par une maison de disques et tout le bazar", et le dernier "Outsiders", qui vient de sortir en toute fin d’année dernière, autoproduit et enregistré sur le Causse noir, façon berger. "Au début, quand on répétait dans un garage, on disait qu’on faisait du rock garage. Maintenant, ce serait plutôt du rock bergerie ! "

La musique de Matinée d’ivresse a un son de guitare un rien garage encore, mais le rock s’est nourri de sonorités diverses (et si je dis mambo, par exemple ?), quant aux textes, c’est le dada d’Hugues, qui prend plaisir à jouer avec les mots et les sonorités : "J’y attache beaucoup d’importance, tu connais cette maladie… " Une écriture quelque peu surréaliste à la manière d’Hubert-Félix Thiéfaine (" Il chantait Alligator 427, nous on a Rhinocéros 515 ") mais aussi Bashung ou Dominique A. Un album cohérent, agréable, en attendant des images : "On a une chanson sur Emma Calvé, qui s’appelle Emma Calvaire. Pour le clip, on est en train de préparer une séance de spiritisme… "

En attendant, il est toujours possible d'écouter et de regarder le dernier clip du groupe, "Valse avec Wallace"..

Pour commander l’album : huguescayrade.com

Laurent Roustan
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

360 €

N772 - Superbe studio meublé, entièrement équipé, idéalement situé rue Arth[...]

4650000 €

En exclusivité, Domaine exceptionnel sur l'Axe A75 entre MILLAU et Saint FL[...]

350 €

Coeur de Millau - appartement type 2 avec balcon - A LOUER, au cœur de Mill[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?