Football : Rodez maintient le cap

  • Amiran Sanaia et ses équipiers ont montré qu’ils pouvaient tenir tête au leader.
    Amiran Sanaia et ses équipiers ont montré qu’ils pouvaient tenir tête au leader. Photos Jean-Louis Bories
Publié le

Malgré sa défaite à Troyes (2-1), samedi, le Raf s’est montré intéressant et a confirmé ses progrès récents.
 

Une défaite, mais pas un coup d’arrêt. En s’inclinant sur la pelouse de Troyes (2-1), samedi, le Raf a vu sa série d’invincibilité au long cours prendre fin, deux mois et dix rencontres après un revers contre Amiens (2-1). Toutefois, les partenaires de Pierre Bardy n’ont pas à rougir de ce qu’ils ont produit, eux qui ont espéré accrocher le nul dans les dernières minutes, sur la pelouse du leader. En dépit de deux buts encaissés, un à l’entame de chaque période, leur prestation est venue s’inscrire dans la lignée de tout ce qui a été bien fait ces dernières semaines, après un automne délicat.

Cette rencontre est notamment venue confirmer que la formation aveyronnaise se trouve actuellement dans un très bon état physique, comme l’illustre la débauche d’énergie collective. "À 2-0, nous avons continué à mettre une énergie folle pour contrecarrer leur aisance technique", a ainsi apprécié l’entraîneur Laurent Peyrelade, à l’issue du match contre Troyes. Il s’est d’ailleurs plusieurs fois réjoui, dernièrement, de l’état de fraîcheur physique de ses protégés, capables d’enchaîner les efforts semaine après semaine, malgré un calendrier très chargé depuis le mois de décembre.

L’intensité, essentielle dans le jeu de transition sang et or, est à la base des bons résultats obtenus ces dernières semaines. Cette énergie collective vient en effet rythmer le jeu de transition rapide souhaité par le technicien rouergat et permet de rivaliser face à des adversaires plus doués techniquement. C’est d’ailleurs avec de la verticalité, mais aussi de l’audace et de la spontanéité, que les Ruthénois ont posé des problèmes au leader lors de la fin de match. Ce cocktail avait déjà permis d’offrir une prestation séduisante, trois jours plus tôt, sur la pelouse de Brest, en Coupe de France, malgré une défaite là aussi (2-1).

Verticalité, intensité, spontanéité et audace, auxquels on peut ajouter rigueur défensive et force du collectif, la troupe de Peyrelade connaît les éléments à réunir pour lui permettre d’aller chercher le maintien. Face aux meilleures équipes du championnat, il lui faudra aussi "une exigence folle, au niveau du placement et de la sûreté défensive", poursuit l’entraîneur, en faisant référence aux errements qui ont coûté cher dans l’Aube, au début de chaque mi-temps. "Nous avions fait une très belle performance mentale face à Clermont (victoire 2-0 il y a une semaine), cette fois nous n’avons pas réussi à remettre les mêmes ingrédients, du moins pas tout le temps", a-t-il ajouté. Ses joueurs arriveront-ils à tirer cet enseignement ? La prochaine rencontre, face à Toulouse, un autre candidat à la montée, pourra permettre d’en savoir plus.

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

503 €

Appartement de type II rénové situé Place de la Madeleine + cave Surface : [...]

349 €

Situé dans le centre ville de Rodez, appartement de type 1 composé d'une pi[...]

587 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE APPARTEMENT BIEN ISOLE Une e[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?