Au Sakura club de Rodez, "on envisage quand même les passages de grade"

  • Le club présidé par Florian Depuille trouve la parade.
    Le club présidé par Florian Depuille trouve la parade. Reproduction Centre Presse
  • Au Sakura, "on envisage quand même les passages de grade" Au Sakura, "on envisage quand même les passages de grade"
    Au Sakura, "on envisage quand même les passages de grade" Reproduction Centre Presse
Publié le

Rencontre avec Florian Depuille, le président du club ruthénois de karaté, le "Sakura". Ingénieur chez Bosch, originaire de Rodez, il est âgé de 36 ans. Ceinture noire 2e DAN, Il a rejoint le club en 1994.
 

Comment vit le club durant la pandémie ?

Nous sommes un club dynamique, qui participe habituellement à beaucoup de compétitions qui sont malheureusement cette année annulées, comme les journées sport organisées par la ville de Rodez et aussi la journée de Décathlon (annulée cette saison). Nous axons dès lors nos efforts sur le maintien du contact avec nos adhérents en visio, réseaux sociaux, cours en extérieurs et aussi sur la préparation de la saison prochaine. Nouvelle tenue du club, nouvelle procédure d’inscription, par internet par exemple…

Votre club pratique un sport de contact, c’est compliqué ?

Cette saison, le club a su s’adapter. En effet, pour les sports de combat qui ne sont pas à première vue adaptés aux gestes barrières et protocoles sanitaires actuels, il reste néanmoins des possibilités de s’adapter. Les exercices individuels et le travail technique de fond restent possibles. Le club propose depuis la sortie du confinement de novembre 2020 à tous les licenciés adultes des visios les lundis, mardis et jeudis, le soir après le couvre-feu. En extérieur, au complexe de Vabre, et en respectant le protocole sanitaire fédéral, plus d’une trentaine d’enfants (40 % des inscrits) se retrouvent le mercredi après-midi et une vingtaine (30 % des inscrits) adultes le samedi matin.

Le Covid a-t-il un impact sur les licences ?

Nous avons 165 Licenciés cette saison où normalement nous nous situons au alentour de 200. Soit une perte de 20 % environ. Si on considère notre sport, la perte est relativement faible. Nous avons 31 femmes et 48 hommes, 86 enfants. Je rajoute que les licences coûtent 165 € cette saison pour les adultes et 123 € pour les enfants.

L’activité s’en trouve fortement perturbée ?

Nous sommes loin de la participation habituelle, cependant le club maintient le lien avec ses adhérents quatre jours par semaine et envisage même de faire des passages de grade (examen pour l’obtention d’une ceinture au sein du club) en fin d’année en extérieur s’il le faut et adaptés, bien sûr, aux circonstances actuelles. Il est peu concevable de faire deux années consécutives sans passage de grade, étapes importantes dans une saison.

Vous restez optimiste ?

Oui, bien sûr. Les karatékas, petits et grands, sont impatients de retrouver les tatamis du dojo de l’amphithéâtre ! La passion sera plus forte que tout !

 

Les activités

- Visio le lundi, mardi, jeudi

- Cours en extérieur pour les adultes et le combat le samedi matin

- Cours en extérieur pour les enfants le mercredi après-midi

11 professeurs diplômés se relaient au cours de la semaine pour assurer ces cours. (du 2eme DAN à 6eme DAN)

 

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

355 €

Rodez, à proximité immédiate du centre-ville et à 5 minutes de l'IUT et de [...]

370 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Un hall d'entrée avec placar[...]

349 €

Situé dans le centre ville de Rodez, appartement de type 1 composé d'une pi[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?