Millau : après la votation citoyenne, place au dépouillement

Abonnés
  • Valentin Artal, l’adjoint porteur du projet de votation citoyenne.
    Valentin Artal, l’adjoint porteur du projet de votation citoyenne. A.K. - ML
Publié le

Ce mardi, le comité va découvrir les projets plébiscités pour un budget de 5 millions.

Ce lundi, les derniers bulletins ont été glissés dans les urnes réparties en ville. À 17 h, ils ont été rapatriés en mairie. Sur la plateforme, par internet, on avait jusqu’à 23 h 59 exactement, pour participer. Ce 15 février marquait la fin de la première votation citoyenne proposée aux Millavois, par la nouvelle équipe municipale. Place maintenant à l’examen des résultats par un comité de suivi de vingt personnes, composé d’élus de la majorité, de deux élus des oppositions et de 14 agents de la collectivité, qui se répartiront sur sept bureaux de dépouillement.

12 % de participation sur 16 000 votants potentiels

D’ores et déjà, la participation rejoint les prévisions. "En général, le taux de participation est faible, une votation citoyenne rassemble 5 % de la population, explique Valentin Artal, cinquième adjoint, chargé de la démocratie locale. On va arriver à 15 % environ. Pour un premier dispositif, de participation citoyenne, c’est très satisfaisant On ne fait pas de triomphalisme, mais pas de flagellation non plus." Sur les 16 000 personnes potentiellement électrices de cette votation citoyenne, 1 000 ont joué les investisseurs et réparti leurs 5 millions d’euros de budget entre leurs projets préférés, sur les 15 proposés, via les urnes. À 18 heures, ils étaient 1 357 internautes à avoir fait la même démarche en ligne. "L’enveloppe maximale est de 5 millions d’euros. Le montant résulte de l’audit réalisé sur l’état des finances de la ville et de la marge de manœuvre dont nous disposions."

En pratique, le premier projet retenu sera celui qui aura rassemblé le plus de votes, quel que soit son montant.

Suivra le second plébiscité par les votants, puis le troisième… "Si par exemple, il n’y a plus assez de budget pour le troisième, on prend le suivant… Je pense que les petits projets vont être sollicités, ceux qui participent à notre vivre ensemble et parce qu’ils compléteront un grand projet."

Quant aux votants qui auront dépassé leur budget, leurs bulletins seront comptabilisés mais frappés de nullité.

Les jeunes à partir de 16 ans ont été associés à la votation. "On ne leur demande jamais leur avis. Nous sommes allés aux lycées Jean-Vigo et Jeanne-d’Arc. Des urnes y ont été entreposées toute la journée, pour avoir une diversité de participants."

Les élus ont aussi rencontré les habitants dans les quartiers et sur le marché du vendredi.

"On ne l’annonçait pas pour que cela soit spontané. Ça a été aussi l’occasion de recueillir des doléances sur leur vie quotidienne."

Selon l’élu, l’initiative de cette votation a été bien perçue : "Ils ont apprécié qu’on vienne à leur rencontre en début de mandat, au lieu de la fin. Ils ont senti une certaine sincérité."

Reste le calendrier de la réalisation. " Cela se fera sur tout le mandat mais les premiers exercices seront consacrés à la continuité des grands projets urgents lancés par les prédécesseurs", précise Valentin Artal.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
annick koscielniak
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

505000 €

Millau - Centre villeSpécial investisseur, l'immeuble se compose de 10 appa[...]

350 €

Rue Condatomag, appartement type 1 bis avec balcon - TARN - A LOUER - dans [...]

460000 €

Vous êtes ambitieux ? La rénovation ne vous fait pas peur ? A découvrir cet[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?