Millau Grands causses : plus de 4 millions d’euros investis en 2021

Abonnés
  • Toujours et encore le complexe sportif au centre du budget.
    Toujours et encore le complexe sportif au centre du budget. SAS SOCOTRAP
Publié le

Millau grands causses ne consacrera que 12 M€ en six ans. Mais les ratios s’envolent…

La présentation du budget, avant d’être soumis aux conseillers communautaires, était préparée aux petits oignons. Avec des adjectifs répétés : " Protecteur, rigoureux et ambitieux." Ces qualificatifs, soigneusement choisis par la présidente Gazel, détaillaient la marge de manœuvre de Millau grands causses pour d’abord "traverser la crise avec un accompagnement particulier sur le développement économique, le commerce, les entreprises, l’événementiel et l’habitat (rénovation énergétique et travaux confiés aux artisans locaux, NDLR)". Puis, "pour, à la fois, anticiper de nouvelles pertes de recettes, puisque nous sommes confrontés à une fiscalité économique en crise, mais aussi faire face à de nouvelles dépenses pour mieux protéger les publics fragilisés et prévenir les gros investissements, en particulier celui du complexe sportif". Et enfin : "On s’est engagé à un investissement de 12 M€ sur le mandat, hors complexe sportif. Dès cette année, nous investissons 4,2 M€ parce qu’on a voulu être agile et bénéficier des subventions importantes dans le cadre du plan de relance."

"Choix politiques"

Assumant "des choix politiques différents" tels que la mobilité, l’habitat, l’enseignement supérieur, la présidente revenait sur l’utilité de l’accompagnement des entreprises en difficultés, le soutien à celles qui souhaitaient se développer, l’aménagement du territoire, l’amélioration du cadre de vie, l’adaptation des services au besoin des usagers avec, partout, "un engagement environnemental qui s’inscrit dans l’ensemble des projets".

Un endettement doublé dès l’an prochain

L’audit financier commandé a permis à la communauté de communes de se fixer des objectifs, notamment sur le taux de désendettement. "On s’est engagé à la fin du mandat à arriver en dessous des 9 ans. Cette année, nous sommes à 4,9 ans : un joli chiffre, mais on projette d’être à 11,3 l’année prochaine avec le complexe sportif. Cela va durer en 2023 et on ne devrait commencer qu’une douce redescente en 2024", augurait Emmanuelle Gazel. Quant à l’épargne nette, Millau grands causses l’espérait à 700 000 € alors qu’elle est à 940 000 € : " Cela va nous permettre de dégager une marge supplémentaire pour investir davantage." Des économies ont aussi été réalisées dans les services, ce qui a permis de mettre de côté 370 000 € sur le fonctionnement, puis " le toilettage sur les restes à réaliser" ont permis à Millau grands causses de passer d’un objectif de 2,4 M€ à 4,2 M€ avec 1,2 M€ de subventions contre 1 M€ espérés grâce " essentiellement au plan de relance et au travail fait en bonne intelligence entre tous les partenaires financiers".

Enfin, dans la balance générale, le budget principal s’équilibre dans sa section de fonctionnement à 15 260 617,24 € en dépenses et recettes et en investissement à 24 820 969,71 € ; les budgets annexes à 8 841 961,04 € en fonctionnement et à 5 640 427,63 € en investissement.

Les investissements de l’année sont…

Les dépenses d’investissement ne prennent pas en compte la première phase de travaux de construction du complexe sportif dont le montant annuel est de 9,1 M€. Ils concernent donc l’école intercommunale du Lumençon pour 1 670 000 € ; le lancement de projets inscrits au schéma directeur des pistes cyclables (Cureplat, Raymond-VII, trace verte rive droite du Tarn…) pour 598 000 € ; l’étude globale de refonte des mobilités pour 128 000 € ; le programme de voiries départementales et d’intérêt communautaire pour 654 000 € ; le soutien et l’accompagnement des entreprises, appui aux filières, le développement du commerce et de l’enseignement supérieur pour 1 690 000 € ; la préservation du château de Peyrelade pour 251 000 € ; le développement d’un tourisme œnologique à Compeyre pour 188 000 € ; favoriser les activités de pleine nature (randonnée, VTT, itinérance, escalade, cyclotourisme) pour 344 000 € ; la réalisation de parcours patrimoniaux et d’interprétation numérique pour 120 000 € ; l’eau et l’assainissement (schémas directeurs) pour 550 000 € ; la passerelle sur le Tarn à La Maladrerie pour 1 200 000 € ; des travaux à Rivière-sur-Tarn (Saint-Hilarin) pour 848 000 € ; la refonte du site internet institutionnel pour 21 000 €.

Des opérations sous mandat seront aussi réalisées.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

655 €

N754 - A louer appartement T4 situé au 2eme étage avec ascenseur Résidence [...]

470000 €

Immeuble de construction récente qui comprend : 2 commerces+2 appartements [...]

350 €

Coeur de Millau - appartement type 2 avec balcon - A LOUER, au cœur de Mill[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?