Patrimoine : Manhaval, un hameau rural, connecté avec les sites clunisiens d’Auvergne

Abonnés
  • Un millénaire d’occupation d’un site en apparence retiré du monde.
    Un millénaire d’occupation d’un site en apparence retiré du monde. DR
Publié le

La fondation du patrimoine s’arrête cette semaine dans le Nord-Aveyron, dans le Carladès, à la découverte d’un patrimoine bien vivant, qui attend les visiteurs et des dons au profit de sa restauration.

Manhaval, village rural et situé au sud-ouest de la commune de Taussac auquel il est rattaché. S’étirant sur une crête escarpée entre les gorges du Goul limite naturelle avec le Cantal et le ravin de l’Embernat. Pas étonnant que cette péninsule isolée, par le relief et la nature sauvage qui l’entoure, fut choisie dès la fin du onzième siècle pour y édifier un prieuré régulier dépendant du diocèse de Saint-Flour.

En 1070, l’abbé de Moissac (dans le Cantal), Durand de Bredons natif du Carladès, obtient le rattachement du prieuré de Manhaval à celui de Bredons où il exerce. L’abbaye de Moissac était alors affiliée à la non moins renommée abbaye de Cluny.

Dévotion à Sainte-Anne

À la faveur de ce rapprochement, les relations entre Manhaval et Bredons s’inscrivent dans les siècles et la tradition clunisienne. La paroisse de Manhaval est petite (neuf feux en 1349), mais son prieuré accueille un prieur et un recteur en 1570. Son histoire se confond alors avec celui de Cluny jusqu’à l’extinction de l’ordre en 1789. La chapelle Sainte-Anne de Manhaval fut considérée plus tard comme annexe de l’église de Taussac, un vicaire y résidait. L’histoire fait mémoire en ce lieu d’une dévotion à Sainte-Anne pour la guérison de la jaunisse et l’organisation de pèlerinages annuels.

Le village comptait au début du siècle dernier six familles qui exploitaient les maigres richesses des terres agricoles et entretenaient la mémoire des lieux. Il contribuait avec l’apport d’enfants des hameaux de Lantuejouls et de La Raygasse alentours à la fréquentation d’une école. Avec ces mêmes voisins ils continuèrent à se rassembler en paroisse autour de l’église et du cimetière qui la jouxte.

En 1950, au sortir de la guerre, la désertification envahissait le secteur. Les foyers s’éteignaient l’un après l’autre, entraînant l’inévitable fermeture de l’église et de l’école. La nature reprenait ses droits, les broussailles envahirent les terres agricoles, le village est abandonné tout au long des années 1960. Jusqu’en 1976, quand la mairie décide de vendre l’école ce qui provoqua le déclic de réappropriation du site, bientôt suivi par son désenclavement consécutif à la création d’une piste forestière, favorisant par ailleurs l’exploitation de sa richesse forestière.

Prix de la restauration

Les nouveaux arrivants, sensibles au charme du patrimoine se constituent en association de sauvegarde et se fixent comme objectifs le sauvetage de la chapelle et l’animation du site, avec le soutien de la mairie. Encouragés par l’obtention en 1995 par le prix de la restauration du patrimoine décerné par le conseil départemental ils poursuivent depuis leurs actions et entreprennent la restauration d’une grange du patrimoine, emblème de l’histoire du lieu.

Ce projet en cours de finalisation requiert l’attention de chacun et de nombreux dons. Enfin, les liens furent rétablis avec Bredons (autre site clunisien) par l’adhésion à l’association des Itinéraires Clunisiens d’Auvergne Rouergue (Icare) qui permit au printemps 2017 l’ouverture du GR 465 reliant Bredons et Manhaval avec depuis son prolongement jusqu’à Conques et sa connexion au chemin de Saint-Jacques le GR65. Manhaval vous attend et vous propose la découverte d’un site naturel unique, de son patrimoine et un voyage de mille ans d’histoire. Venez mettre vos pas dans ceux des moines clunisiens.

Remerciements à René Pagès, membre des associations de sauvegarde, d’animation et de promotion, et à Joseph Chayrigues, de l’association des Itinéraires clunisiens d’Auvergne et du Rouergue.

Bibliographie: « Une plongée dans le foisonnement clunisien et la simplicité Rouergate ». Mairie et office de tourisme de Taussac et du Carlades, Association de sauvegarde et d’animation de Manhaval. Site de la fédération européenne des sites clunisiens.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
p. l.
Voir les commentaires
L'immobilier à Taussac

91800 €

Petit corps de ferme comprenant une maison en pierre, une maisonnette, une [...]

1361750 €

TAUSSAT-LES-BAINS. À deux pas du bassin d'Arcachon et du port de plaisance,[...]

26000 €

Pour tout projet immobilier, ce terrain à bâtir dans la commune de Taussac.[...]

Toutes les annonces immobilières de Taussac
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?