Rodez : passion et gourmandise au menu des brunchs de Touósto

  • Grâce aux brunchs, Émilie Fleys a pu reprendre ce qui la passionne le plus : cuisiner et faire plaisir aux autres.
    Grâce aux brunchs, Émilie Fleys a pu reprendre ce qui la passionne le plus : cuisiner et faire plaisir aux autres. Repro CP
  • Pancakes, cookies et autres douceurs sont au menu tous les week-ends… en fonction de l’inspiration de la jeune femme.
    Pancakes, cookies et autres douceurs sont au menu tous les week-ends… en fonction de l’inspiration de la jeune femme.
Publié le

Accidentée au printemps dernier, Émilie Fleys, chef de partie au Café Bras, a retrouvé motivation et énergie en lançant Touósto ("tartine" en patois) : des brunchs livrés à domicile, les samedis et dimanches. Ses menus sucrés salés, mettant à l’honneur les produits locaux, ont très vite donné l’eau à la bouche des grands Ruthénois (et au-delà).

Douceurs, quiétude et volupté. Telle est l’invitation au voyage (gustatif) portée par Émilie Fleys. Cette chef de partie en convalescence s’est lancé un défi : proposer des brunchs aux saveurs aussi originales qu’aveyronnaises. Ainsi est né Touósto. "Cela signifie "tartine" en patois et ça a beaucoup plu à mon grand-père, sourit la jeune femme originaire de Saint-Julien-de-Rodelle. Et ça peut être salé comme sucré, l’idée correspond totalement à mes brunchs."

Remise en selle

Après des études de cuisine et de pâtisserie à Saint-Chély-d’Apcher, Émilie s’est expatriée sur les bords de la Méditerranée. Elle a rejoint les cuisines du chef aveyronnais Franck Séguret, au Clos du Lys, à Perpignan. Et voilà un an qu’elle est rentrée au pays et qu’elle travaille au Café Bras.

Mais cela va faire un an que la jeune cuisinière n’a pas remis son tablier. Une semaine avant la réouverture des restaurants post-confinement (2 juin 2020), Émilie a fait une chute de deux mètres. Verdict : une vertèbre fracturée et arrêt du travail. Le chemin a été long pour guérir physiquement et mentalement. Mais au fil des semaines, Émilie a repris force et motivation. Et Édouard, son compagnon, lui a glissé à l’oreille l’idée de lancer Touósto pour "reprendre un rythme de travail pour préparer la réouverture des restaurants", précise la jeune femme.

En dix jours seulement, Émilie et Édouard ont tout préparé : communication, microentreprise, menus… Et tout était prêt pour des débuts sous le signe de l’amour : le week-end de la Saint-Valentin.

Dans les gênes

Outre sa passion pour la cuisine et évidemment, pour les brunchs, la chef de partie du Café Bras voue une admiration pour les produits locaux et ceux qui les façonnent. Elle a ça dans la peau. "Je suis fille d’agriculteurs. Et mon grand-père a toujours fait le jardin. Alors j’adore voir où et comment un produit est fait, pour, ensuite, le cuisiner", confie Émilie.

Les rencontres de la jeune femme avec les producteurs illustrent un des aspects de la cuisine qui lui tient le plus à cœur : le partage. "Les chefs (Franck Séguret et Christophe Chaillou, Café Bras, NDLR) ont souvent insisté sur l’importance du rapport humain."

Et bien qu’elle ne fasse que commencer son aventure, Émilie cultive déjà ce lien avec soin. Les brunchs du premier week-end ont tous été vendus en quelques jours à peine. "Les gens ont confiance même s’ils ne connaissent pas encore sa cuisine", s’enthousiasme Édouard.

Effectivement, le couple a plusieurs anecdotes qui témoignent de ce sentiment : une dame venue de Pont-de-Salars pour chercher son brunch. Un attentionné faisant livrer un menu et des fleurs au travail de sa femme. Ou encore Franck Séguret qui, à distance, commande des brunchs pour sa maman vivant sur le Ruthénois.Alors, même si les restaurants ne rouvrent pas immédiatement, les papilles friandes de douceurs ont une nouvelle alternative pour adoucir leurs week-ends sous couvre-feu.

Mode d’emploi

Les brunchs de Touósto sont disponibles tous les week-ends. Émilie et Édouard les livrent le samedi et le dimanche, entre 10 h 30 et 12 h 30, selon les préférences des clients. La livraison à domicile est possible sur Rodez, Bourran, Onet-le-Château et Olemps. Mais les amateurs de douceurs habitant hors de ces communes peuvent quand même contacter Touósto (sur Facebook ou Instagram) pour s’arranger pour la livraison. Pour commander, tout se passe sur le site internet touosto-rodez.com. Le menu change chaque semaine en fonction des envies de la cuisinière et du marché. Il en existe également une version plus légère : le brunch del Pichóu (9 euros, contre 17 euros pour le brunch normal.)

 

Margot Pougenq
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

380 €

Cet appartement vous propose: Une entrée avec placard Une kitchenette (2 pl[...]

230 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée, séjour avec kitchene[...]

390 €

Appartement de type 1 Bis, situé aux Corniches De Bourran, comprenant : - u[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?