Rodez : "Les Boraldes dansent" ont été inspirées par le musée Fenaille

  • Fanny Gombert, à la danse, et Antoine Charpentier, à la cornemuse, ont montré la première étape de leur création, hier, entouré des statues-menhirs.
    Fanny Gombert, à la danse, et Antoine Charpentier, à la cornemuse, ont montré la première étape de leur création, hier, entouré des statues-menhirs.
Publié le

Ce vendredi, la compagnie "Les Boraldes dansent" a terminé sa résidence de création avec la première présentation de son futur spectacle : Yuni.

Les musées ont beau être fermés, la culture continue d’y vivre. Notamment grâce aux résidences d’artistes. Cette semaine, c’est la compagnie "Les Boraldes dansent" qui a puisé son inspiration auprès du patrimoine du musée Fenaille. À l’occasion de la dernière journée de résidence, Fanny Gombert, chorégraphe et interprète, et Antoine Charpentier, musicien et compositeur, ont présenté la première étape de leur création : Yuni. Et ce, devant une petite poignée de partenaires (MJC, la Ville…) et des professionnels, tous heureux de retrouver un peu de culture. Une manière de "les amener dans cette aventure, qui va durer un an et demi", confie la jeune femme.

Spectacle adaptatif

Si le musée Fenaille a été choisi par la compagnie pour cette première étape de création, c’est pour "sa sensibilité à la danse" et son atmosphère. "Yuni a vocation à être présenté et partagé dans un lieu patrimonial, à l’intérieur comme à l’extérieur, souligne Fanny Gombert. Afin de mettre en valeur l’architecture du lieu et ce qu’il conserve, tout en s’y adaptant."

La chorégraphie et la composition musicale sont encore en rodage. "Nous avons beaucoup improvisé", a souri la danseuse face à son auditoire, à la fin de la représentation.

Mais il leur reste plus d’un an pour peaufiner le spectacle. Car la compagnie ne le prévoit que pour la saison 2022-2023. "Nous voulons vraiment prendre le temps de la création, confie-t-elle. Ce qui va nous permettre de développer les partenaires en faisant des résidences, et ainsi préparer la place de Yuni dans les programmes culturels."

C’est d’ailleurs déjà prévu car la compagnie sera en résidence au Centre Européen de Conques en avril et août prochain, pour les prochaines étapes de la création.

Margot Pougenq
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

31 €

RODEZ : Centre Ville, emplacement de parking dans garage double.[...]

280 €

Studio de 20 m² proche du centre ville de Rodez. Au 1er étage d'une résiden[...]

255 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale, un coi[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?