Rodez : l'illustrateur Dropy doit sortir de l’oubli !

Abonnés
  • Alain Soubrié est parti depuis quelques années à la chasse aux œuvres de son oncle.
    Alain Soubrié est parti depuis quelques années à la chasse aux œuvres de son oncle.
  • Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays.
    Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays. Reproduction Centre Presse -
  • Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays.
    Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays. Reproduction Centre Presse -
  • Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays. Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays.
    Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays. Reproduction Centre Presse -
  • Dropy doit  sortir de l’oubli ! Dropy doit  sortir de l’oubli !
    Dropy doit sortir de l’oubli !
  • Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays.
    Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays. Reproduction Centre Presse -
  • Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays. Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays.
    Une campagne nationale pour BP, le décor de Joe Dassin, l’album de Trénet, une pub pour le dentifrice signal… Dropy a réalisé mille et un dessins qui ont rythmé la vie du pays. Reproduction Centre Presse -
Publié le

Grâce à son neveu Alain Soubrié, l’illustrateur ruthénois Jacques Dropy va retrouver la lumière. Et ce n’est que justice au regard de la création incroyable de cet artiste. dans les années 60-80, sa signature est partout ! du music-hall aux stations essence en passant par les publicités des magazines, le trait de Dropy fait partie des plus prisés. Son neveu lui a dédié une page facebook. Passionnant !

Y’a de la joie, bonjour, bonjour…" a chanté Charles Trénet toute sa vie. Y’a de la joie quand on voit une, pourtant infime, partie de l’œuvre illustrée de Jacques Dropy. De la couleur, des regards espiègles, des rires, du charme, des scènes surréalistes, des formes rondes et généreuses, tout cela saute aux yeux quand on regarde la formidable collection que son neveu Alain Soubrié a réussi à regrouper. Et continue à le faire, tant l’œuvre est foisonnante.

Des pochettes de disques, des publicités de magazines, des décors de spectacle, des cartes promotionnelles, des illustrations pour des verres, des jeux… Dans les années 60 – 80, la signature de Dropy est partout ! De Match à Spirou en passant par France Soir, Pilote, France Dimanche…

Parti à 17 ans à la capitale

Si vous partez dénicher de vieux magazines dans votre grenier, à coup sûr un Dropy s’y cache !

Ce Ruthénois, parti à 17 ans vers la capitale, après être passé par l’école Sainte-Marie et le lycée Foch, à l’aube des années 50, avait conquis le Tout-Paris avec son coup de crayon qui faisait mouche. Déjà, à Rodez, où il avait côtoyé Artaud, le "jeune Jacques" impressionnait par son talent.

Grâce à son neveu Alain Soubrié, Dropy ne va pas rester dans les oubliettes.

Responsable du musée de Montrozier, par ailleurs véritablement passionné de bandes dessinées (sacré coïncidence !), Alain Soubrié est parti depuis quelques années à la chasse aux œuvres de son oncle. Le confinement aidant, il a mis un peu d’ordre dans tout cela. Car il n’en revient toujours pas de tout ce qu’il peut amasser. Aujourd’hui encore !

Sur une des plus célèbres photos de Jacques Doisneau

Il garde un souvenir nostalgique et heureux de cet oncle qui, dans sa fin de carrière, avait regagné Rodez et la maison familiale. Ses parents tenaient la bijouterie Dropy qui trônait sur la place d’Armagnac.

Alain se souvient de ses coups de crayons qui devenaient des publicités dans les magazines ou sur les affiches. Dropy avait notamment illustré l’affiche du bimillénaire de Rodez en 1976.

"Quand il est parti à Paris, sur un chagrin d’amour, il voulait rencontrer Jean Effel, un illustrateur très en vogue, comme l’était l’illustration à cette époque-là" raconte Alain. Il faut croire que Jacques Dropy avait réellement trouvé sa voie quand on pense qu’il a passé son service militaire à illustrer les publications dédiées aux officiers ! Il ne pouvait échapper aussi à une forme de célébrité, quand on sait qu’il apparaît sur une des plus célèbres photos de Jacques Doisneau, baptisée les Zazous et datant de 1947.

"Il a eu une production monumentale. Il est impossible de récupérer tous les journaux auquel il a contribué"

C’est le début. Il fréquente le milieu artistique, dont Juliette Greco ou Boris Vian, qui le surnomme "Dropynambour". Dans le tumulte créatif de Saint-Germain-des-Prés, tout s’enchaîne. "Il a eu une production monumentale. Il est impossible de récupérer tous les journaux auquel il a contribué", glisse Alain Soubrié. "Il est de plus quasiment impossible de récupérer des originaux".

Il n’empêche, le spécialiste de l’archéologie qu’il est, commence à disposer d’un beau résultat de fouilles. Qu’il sait en outre mettre en valeur. Comme cette collaboration avec le pétrolier BP qui incite les Français à passer à la pompe pour partir en vacances. Dropy dessine une affiche nationale sur laquelle on retrouve… tout l’Aveyron !

Tchernia, Bellemare, Lux, Dassin...

Dropy côtoie également le music-hall, passe de belles heures avec Tchernia ou Bellemare. Barberousse et Effel, et surtout Gus, avec lesquels il se retrouve sur le plateau de Ring Parade, animé par Guy Lux, pour "croquer" Mireille Mathieu. Des heures insouciantes… Alain Soubrié a également capté des images vidéo de Joe Dassin chantant "A Paris, à vélo…" devant un décor signé Dropy. Puis il y a cette pochette du disque d’or de Charles Trénet. "Il y a des affiches aussi, mais qui se négocient à 500 ou 600 euros".

Car Alain fait aussi son marché sur le web, dégotant quelques perles, comme des jeux de cartes, des images animées, des lots de magazines dans lesquels son oncle a fait les publicités, des affiches, des Pin’s, des verres, des assiettes… Il possède également un recueil de dessins érotiques, une collaboration avec les galettes Saint-Michel pour les animaux croisés.

Des dessubs dans Centre Presse en 1980

Il a aussi de belles surprises, comme ce voisin du musée de Montrozier, ancien kiné, qui s’était occupé de Jacques Dropy, et qui lui a ramené un dessin encadré que son oncle avait offert au praticien.

De retour à Rodez, Dropy n’avait pas lâché son crayon. Centre Presse lui avait d’ailleurs confié la création d’une série de dessins, pour une sorte de jeux des sept erreurs, en 1980, intitulé "Tout est en dérangement". Qui connut un véritable succès populaire.

Fort de tout ce qu’il a déjà collecté, Alain Soubrié verrait d’un bon œil l’organisation d’une exposition consacrée à l’œuvre de son oncle. Une exposition qui remettrait en lumière un formidable artiste ruthénois et, qui plus est, ferait du bien. En attendant, il a ouvert une page Facebook "Dropy Illustrateur". Allez-y. Car on vous le répète, dans cette œuvre de Dropy, "Y’a de la joie !"

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Philippe Routhe
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?