À Najac, le cœur et la raison de l’Officine

  • Cécile Parès, une dégustation avec le sourire.  
    Cécile Parès, une dégustation avec le sourire.    DDM - Jean-Paul Couffin
Publié le

Même si, avec la pandémie, la convivialité qui fait le sel du bar à vins prend du plomb dans l’aile, les locaux de l’ancienne pharmacie, place du faubourg, repris par Cécile Parès depuis quatre ans sous le nom de l’Officine, continuent de respirer le bien vivre. "J’ai travaillé en 1991 à Val Vacances Bleues puis, pour la fête du village, en tant que barwoman, avant de revenir en 2013", condense la quadra.

La trilogie vins, alcools et bières de la divine bouteille est portée au paroxysme des désirs des disciples de Bacchus. Avec les quelque 200 références - un bon compromis entre stock et présentation -, la maison l’affiche belle et gourmande. "En somme, j’ai fait une boutique qui me ressemble", convient-elle. Une originalité qui tranche avec l’orthodoxie des 70 opus de bières artisanales, dont celle de Najac, alignées en rang de ceps de vigne ou avec l’exotisme des whiskies de tous les horizons, rhums des Antilles ou du Venezuela, cognac, armagnac et autres eaux-de-vie, sans omettre les productions aveyronnaises, qu’importe le flacon… À consommer avec modération certes… mais avec délectation.

"Plus de 80 % de ma clientèle est touristique, c’est pourquoi j’ai un grand choix de vins régionaux, ce qui ne m’empêche pas de proposer des vins de la vallée du Rhône ou de la Loire. J’adore dénicher des nectars aux étiquettes rigolotes comme le “Tautavel man” au tire-bouchon préhistorique, qui accompagne à merveille la viande de mammouth et d’auroch." De par son choix qualitatif, l’Officine fait office de référence à qui veut dénicher un bon cru, sur les conseils avisés et gouleyants de Cécile Parès, laquelle a appris l’œnologie au contact avec le sommelier Cédric Reynaud de l’Union.

Bar à vins

Les rouges et les bières représentent le gros des ventes alors que le rosé c’est désormais toute l’année, mais elle a des clients qui font de nombreux kilomètres pour s’approvisionner chez elle en spiritueux. Il faut dire que le choix tient du pléthorique. La commerçante du faubourg, titulaire d’une Licence IV, insiste sur le côté bar à vins de son activité, complémentaire de la cave. Quand dans ce sens, les jours seront meilleurs, pas de doute, habitués et oiseaux de passage y reprendront leurs marques.

Contact au 06 58 47 77 09.
DDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Najac

325000 €

Cet ancien corps de ferme est situé dans un petit hameau et profite d'un ch[...]

75000 €

Au cœur du village, maison de caractère de 50 m² habitables environ proposa[...]

840000 €

AVEYRON - SECTEUR NAJACChâteau de village du XVème siècle de 395 m2 habitab[...]

Toutes les annonces immobilières de Najac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?