Ces restos qui offrent les repas aux étudiants

  • A Colmar, 16 chefs, dont Olivier Nasti, participent à l'opération "100 menus par jour offerts aux étudiants".
    A Colmar, 16 chefs, dont Olivier Nasti, participent à l'opération "100 menus par jour offerts aux étudiants". SEBASTIEN BOZON / AFP
Publié le , mis à jour

(ETX Studio) - Après l'aide aux soignants, c'est au tour des étudiants. Dans toute la France, des restaurateurs se mobilisent pour que les jeunes sans ressource puissent manger à leur faim. Florilège.

Alors que nous allons bientôt "fêter" les un an du 1er confinement, l'élan de solidarité du début se fait plus discret. Pour autant, la situation des étudiants a ému le monde de la restauration. Partout en France, nombreux sont les restaurateurs à mettre tout en œuvre pour proposer des repas à un prix symbolique, voire même complètement gratuit. Car les repas à 1euro du Crous, lancés par le gouvernement, ne sont pas suffisants pour couvrir les besoins de l'ensemble des jeunes étudiants. Et leur budget reste faible, selon l'IPSOS, qui précise que le budget moyen des étudiants pour manger est de 136€ par mois.

"Manger, mieux qu'une séance de psy"

Dans les Hauts-de-France, à Amiens, par exemple, le Ad Hoc Café propose de bons petits plats, car, selon le propriétaire, "bien manger c'est important, c'est mieux qu'une séance de spy", explique-t-il à BFM TV. A Reims, l' "Istanbul" offre le kebab de la solidarité aux étudiants. L'opération a été menée le 9 février dernier, et pourrait être réitérée, voire étendue aux collégiens et lycéens.

100 menus par jour

A Colmar, 16 chefs, dont certains étoilés, participent à l'opération "100 menus par jour offerts aux étudiants". Au total, ce sont 1.600 repas qui seront distribués. Et ce n'est pas parce que les repas sont gratuits que la qualité n'est pas au rendez-vous. Le menu est soigné, voire gastronomique, "J'ai envie que les étudiants aient un super plaisir en mangeant ce qu'on leur a préparé, que ce soit le meilleur possible", explique Olivier Nasti, l'un des chefs participants à l'opération à l'AFP. Dans le sud-ouest à Bordeaux, le MetSens offre gratuitement de bons petits plats mijotés, distribués gratuitement entre 11h et 15h.

Dans les Yvelines, L'Etoile de Fès offre un repas aux étudiants. Selon le patron, "un étudiant ne doit pas mourir de faim".

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?