Les "Enfoirés" ont plus que jamais besoin des Aveyronnais

Abonnés
  • Les bénévoles seront sur le pont dès vendredi.
    Les bénévoles seront sur le pont dès vendredi. Archives CP
Publié le

Quelque 330 bénévoles de l’association en Aveyron seront présents pour récolter les denrées dans une cinquantaine de magasins les 5, 6 et 7 mars.

Avec 13 % de hausse de demandeurs dans le département, l’association caritative en Aveyron n’échappe pas à la flambée de la paupérisation. "Cela touche en majorité les jeunes de moins de 25 ans, les familles monoparentales et les retraités ayant de faibles revenus", indique Claude Jouve, en charge de la communication des Restos du Cœur de l’Aveyron.

Autant dire qu’il y a urgence à recueillir des denrées ces 5,6 et 7 mars. " Nous avons besoin en priorité de conserves de légumes, des conserves de poissons comme du thon et sardines, des desserts en boîte, et des produits d’hygiène ", précise Sabine Renaud, présidente des Restos du Cœur de l’Aveyron, investie bénévolement depuis trente ans pour l’association. " Nous avons besoin de remplir les greniers vidés cet hiver. Pour l’instant, les aides de l’État face à la Covid-19 maintiennent un certain niveau mais les demandeurs sont de plus en plus nombreux. "

 

En chiffres

4 933 personnes accueillies dont 118 bébés en Aveyron.

420 984 repas distribués en Aveyron.

338 bénévoles

10 centre d’activités.

+13 % de demandeurs.

875 000 personnes accueillies en France.

136,5 millions de repas distribués en France.

1 915 centres d’activités.

75 000 bénévoles.

49 % des personnes accueillies ont moins de 26 ans en France.

39 % des personnes accueillies sont des mineurs en France.

1 disque des Enfoirés donne 17 repas.

 

10 % des besoins de l’année

Les chiffres parlent d’eux mêmes : +8 % de mars à novembre 2019, +10 % l’hiver suivant, et +13 % maintenant... Plus que jamais, les Restos du Cœur en appellent à la solidarité, ce week-end, aux accès de la cinquantaine de magasins où les bénévoles seront présents pour recueillir les denrées.

Cette opération permet de récolter 10 % des besoins pour servir environ 420 000 repas en Aveyron. "Nous avons récolté 47 tonnes l’an dernier, il faudrait encore plus cette année pour faire face à la hausse des demandeurs", espère Sabine Renaud qui conclut sur une note d’optimisme : "Nous constatons un élan de solidarité depuis la crise sanitaire. Les gens éprouvent le besoin de se sentir utile. Nous participons enfin à l’insertion en accueillant des personnes en travail d’intérêt général et en recevant des jeunes réfugiés du centre d’accueil de Pont-de-Salars qui donnent un coup de main au tri et en profitent pour apprendre notre langue." Les Restos nourrissent le corps tout en cultivant l’esprit citoyen.

Comment participer ?

Il est possible de devenir bénévole en offrant un peu de son temps.

Il existe deux façons d’agir : soit en devenant bénévole d’un jour, soit en devenant responsable d’équipe.

Pour ce faire, il suffit de s’inscrire directement sur le site internet ou de contacter les centres locaux : Capdenac au 05 65 64 69 79 ; Decazeville au 05 65 43 39 21 ; Espalion au 05 65 44 78 79 ; Millau au 05 65 61 37 00 ; Rodez au 05 65 67 47 47 ; St-Affrique au 05 65 49 13 98 ; Sévérac au 05 65 42 90 67 ; St-Geniez au 09 83 73 32 13 ; Naucelle au 05 65 62 67 68 ; et le siège départemental au 09 86 60 61 88.

Il est bon de rappeler que les dons financiers bénéficient de réduction d’impôt.

 

 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Olivier Courtil
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?