Un film d'horreur se tourne sur l'Aubrac

  • L'Aubrac au coeur d'une autre tourmente, celle d'un thriller horrifique.
    L'Aubrac au coeur d'une autre tourmente, celle d'un thriller horrifique.
Publié le

Le tournage du film "Mastemah" se déroule entre Aubrac et Marseille jusqu'au 10 avril. 

Silence ça tourne sur le plateau. L'Aubrac est définitivement une terre de jeu et de culture. Et Didier D. Daarwin, le réalisateur du film " Mastemah" parle en connaissance de cause. Il y a vécu quelques années lors de la reprise en 2013 des chambres d'hôtes "L'Annexe d'Aubrac" rachetée à Catherine Painvin, la créatrice de "Tartine et Chocolat" qui a, depuis, quitté le plateau. Lui en revient, cette fois, pour exercer son métier et sa passion. Faire un film. Un thriller horrifique qu'il a écrit avec Johanne Rigoulot et qu'il réalise par ses propres soins. L'histoire d'une jeune psychiatre "perdue" volontairement au cœur de l'Aubrac dont l'analyse d'un patient réveille ses propres démons. Le diable en personne sommeillerait-il sur l'Aubrac? Cadre majestueux, poumon vert envahi pendant le confinement, le plateau de l'Aubrac peut s'avérer un enfer quand on est pris dans la tourmente ou quand la cloche des Perdus sonne pour servir de repère aux marcheurs égarés. Parfait décor du bien comme du mal, en somme.

Le tournage se déroule entre Aubrac et Marseille d'où est installé sa boîte de production avec qui il a réalisé notamment des clips du groupe I AM. Les acteurs principaux du film sont Camille Razat, actrice et mannequin, qui a fait des apparitions dans "Rock'n'roll" de Guillaume Canet et dans "Le 15h17 pour Paris" de Clint Eastwood. Côté rôle principal masculin, il s'agit d'Olivier Barthélémy qui a joué dans "Largo Wintch 2", "Discount" ou encore dans l'adaptation du livre de Yasmina Khadra "Ce que le jour doit à la nuit". 

 

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?