Covid : le gouvernement évoque pour la première fois une reprise de la vie normale en avril

  • Gabriel Attal a évoqué la date lors d'un point presse.
    Gabriel Attal a évoqué la date lors d'un point presse. Capture d'écran Périscope - DR
Publié le , mis à jour

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement a évoqué cette date en marge du conseil de défense sanitaire mercredi midi. 

En début de semaine, Emmanuel Macron, dans un échange informel avec un jeune demandant un assouplissement du couvre-feu, avait parlé de tenir encore six semaines. Ce mercredi, en marge du  conseil de défense sanitaire, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement a fait le point sur la situation, une semaine après le placement en surveillance renforcée de vingt départements.

Lors de son point presse organisé à 13 h, il a rappelé que "les nouvelles contaminations se maintiennent à un niveau élevé". "Nos services de réanimations sont pleins à plus de 70%, a-t-il ajouté. Les données sanitaires démontrent que les contaminations augmentent."

Une réponse "différenciée"

Et s'il existe des disparités dans cette situation alarmante, notamment en Aveyron, où le nombre d'hospitalisations continue de baisser, Gabriel Attal a précisé que la situation restait "préoccupante". "Toute la France n'est pas touchée de manière homogène, a-t-il confirmé. Cela appelle une réponse différenciée".

L'hypothèse de reconfinements le week-end dans certaines villes et donc toujours envisageable dans les zones les plus en tension. 

Gabriel Attal a réaffirmé l'ambition de vacciner le plus de personnes à risque possibles, pour soulager ainsi la pression sur les services hospitaliers. "Vacciner les personnes fragiles, c'est protéger les hôpitaux. Protéger les hôpitaux nous donne une chance de pouvoir desserrer le plus rapidement possible les contraintes qui pèsent sur la vie quotidienne" a-t-il assuré.

"Il ne s'agit pas d'un horizon lointain et incertain mais d'une échéance qui pourrait être, nous l'espérons, dès la mi-avril"

Il a même osé avancer une date, qui reste toutefois hypothétique pour le moment. "Il ne s'agit pas d'un horizon lointain et incertain mais d'une échéance qui pourrait être, nous l'espérons, dès la mi-avril. Nous commençons à travailler sur des protocoles pour rouvrir le pays progressivement".

Une conférence de presse aura lieu ce jeudi avec certains membres du gouvernement pour évoquer les prochaines dispositions dans les territoires en "surveillance renforcée". L'Aveyron, qui a un taux d'incidence relativement bas (78,68), n'est pas concerné.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

340 €

Résidence Accropolis. Appartement T1, d'une surface de 28 m2, à proximité d[...]

70 €

SECTEUR FRANCOIS FABIE : Centre ville de RODEZ. Garage fermé au sein d'une [...]

285 €

Appartement situé au 3ème étage L'appartement est composé : - D'un hall d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?