Plus d'une Française sur quatre pense que sa carrière professionnelle est un échec

  • 56% des Françaises pensent que leur travail actuel n'est pas leur vocation.
    56% des Françaises pensent que leur travail actuel n'est pas leur vocation. Popartic / Getty Images
Publié le

(ETX Studio) - On croyait les Françaises galvanisées par des figures fortes du féminisme. On avait tout faux. Selon l'étude la plus complète réalisée sur le sujet, "Women's confidence", elles manquent cruellement de confiance en elles, et particulièrement au travail. 

Les Françaises manquent "dramatiquement" de confiance en elles au travail. Alors que dans l'imaginaire collectif, les Françaises sont ouvertes d'esprit, sûres d'elles et bonnes représentantes des figures féministes de l'Hexagone, elles se sentent en fait très loin de cette figure de réussite, de super woman. Selon la plus grande étude jamais réalisée sur le thème de la confiance en soi chez les femmes, "Women's confidence",  plus d'une sur quatre est même persuadée que sa carrière professionnelle est un échec. Le décalage entre l'image de perfection à tout prix et les nombreuses injonctions paradoxales de la société étouffe la petite voix intérieure des femmes, au point ne pas réaliser leur potentiel.

56% des Françaises pensent que leur travail actuel n'est pas leur vocation

"Dans une société où les capacités intellectuelles et les diplômes sont hautement valorisés, trouver le bon job est tellement important que cela peut créer un effet déceptif. Lorsqu'elles trouvent un job, les femmes ne sentent pas que c'est le bon pour elles, soit parce qu'il n'est pas aussi satisfaisant qu'il pourrait l'être, soit parce qu'il ne reflète pas leur travail acharné", précise l'étude. Résultat, 56% des Françaises pensent que leur travail actuel n'est pas leur vocation, et seules 22% d'entre elles trouvent que leur niveau d'étude est une réussite totale.

3 ans d'étude et 11.000 femmes interrogées

Ces conclusions étonnantes - et contre-intuitives - sont le fruit de trois années de travail. Le rapport Women's Confidence est la première étude de cette ampleur à s'être intéressée à la question de la confiance en soi chez les femmes. Menée par le cabinet de conseil en stratégie Eranos pour la marque ItCosmetics, elle a rassemblé les compétences de 75 personnes, dont des sociologues, des experts, et des "grands témoins" (des femmes qui ont réussi).

Pour construire cette étude, et déterminer les critères qui ancrent ou non la confiance en soi, des entretiens préliminaires ont été réalisés auprès d'un échantillon de femmes. De ces entretiens sont ressortis 14 points d'ancrage qui déterminent le degré de confiance en soi. Parmi eux, le système de soutien (de la famille ou d'une communauté par exemple), la spiritualité, la résilience, l'intuition, l'intellect ou la progression. Ce sont ensuite 11.000 femmes de 11 pays qui ont répondu au questionnaire en ligne en notant de 1 à 10 leur degré de confiance sur les critères mesurés.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?