Culture et Patrimoine : l’association compte faire avancer les projets en cours

  • La chapelle Dadon.
    La chapelle Dadon.
Publié le

Covid oblige, en ce début d’année, pas d’assemblée générale pour Culture et Patrimoine. Et pourtant, malgré les circonstances, 2020 n’a pas été une année blanche pour l’association.

Certes, les contraintes sanitaires ont fortement handicapé le programme des animations qui se sont limitées, en janvier, à un concert donné par l’orchestre de l’association "Résonances" et qui a été suivi par une assistance nombreuse. Certes le projet d’atelier musical à destination des personnes âgées et des aidants, animé par le chef d’orchestre Sergio Piterbarg, n’a pu se dérouler comme prévu : il n’a démarré qu’en septembre et a dû être interrompu en octobre. Mais pour les autres projets de l’année, bien des satisfactions. Ainsi la réalisation du Pôle "érémitisme" à la chapelle Dadon, même si elle n’est pas achevée, a bien avancé avec le "toilettage" en juillet de l’intérieur de l’édifice et la réalisation de deux panneaux d’information, l’un sur la statue du XIIIe siècle de Vierge à l’Enfant de la Chapelle, l’autre sur l’histoire de l’érémitisme à Grand-Vabre, le seul village en Aveyron à avoir connu les deux grandes périodes de ce mode de vie solitaire avec Dadon au Haut Moyen Âge et l’ermitage de Monédiès au Xe-XIe siècle. Le projet "Émigration vers les Amériques" a, pour sa part, bien avancé avec la poursuite du travail de recherche généalogique et documentaire qui a permis d’alimenter une base de données à présent bien fournie. Des maquettes de panneaux destinés au futur "Espace Émigration" ont été élaborées. Enfin, une vidéo retraçant le mouvement migratoire de Grand- Vabrois vers les États-Unis et l’Argentine a été réalisée.

Culture et Patrimoine a par ailleurs participé à l’entretien de Monédiès en organisant une journée "nettoyage et débroussaillage" du site à laquelle ont participé une dizaine de bénévoles de Grand-Vabre. En 2021, l’association devra sans doute encore mettre en sommeil une bonne partie de ses animations. Pour le reste, Culture et Patrimoine compte bien mener à terme, ou à tout le moins, faire avancer les projets en cours.

Le Pôle "Érémitisme" de la Chapelle Dadon devrait pouvoir être finalisé avec la mise en place, par les services de la commune, des deux panneaux d’information qui ont été réalisés en 2020. Le projet "Émigration vers les Amériques" sera poursuivi, mais il n’est pas sûr que l’"Espace Émigration" puisse être ouvert avant la période estivale. L’atelier musical devrait, quant à lui, reprendre dès que les conditions sanitaires le permettront.

Même au ralenti, Culture et Patrimoine, qui fêtera ses 30 ans l’an prochain, continue donc à vivre. Et, en cette période difficile, l’association a plus que jamais besoin du soutien de ses adhérents et de tous ceux qui ont à cœur d’accompagner son action pour la sauvegarde du patrimoine de Grand-Vabre et l’animation culturelle du village.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?