Suppression d'emplois chez Bosch : une "trahison" pour les parlementaires et élus de Rodez Agglo

Abonnés
  • "Dramatique", "inacceptable", "historique"... Hier à Onet, les élus ont fustigé la décision du groupe allemand.
    "Dramatique", "inacceptable", "historique"... Hier à Onet, les élus ont fustigé la décision du groupe allemand.
Publié le

Les élus de Rodez Agglomération et les parlementaires aveyronnais étaient, pour la plupart, informés depuis ce jeudi du détail des annonces faites hier aux salariés de l’usine Bosch - à savoir la décision du groupe de réduire de plus de moitié ses effectifs du site ruthénois à l’horizon 2025 - et, dans la foulée de ces dernières, ils ont décidé de se réunir pour faire savoir leur ulcération collective.

C’est Jean-Philippe Keroslian, maire d’Onet, qui a ouvert le ban hier soir : "Cette annonce est inacceptable. Le groupe Bosch a pris des engagements (en termes de diversification notamment) et ne les a pas tenus. Alors qu’en Allemagne, il investit massivement pour la réindustrialisation, en France, il demande à ses salariés d’être… imaginatifs ! À l’horizon 2025, il y aura 500 employés sur le...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Xavier Buisson
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

655 €

APPARTEMENT SITUE RUE COMBAREL AVEC GRAND BALCON ET BONNE EXPOSITION - VUE [...]

258 €

STUDIO LUMINEUX ET ENSOLEILLE AVEC GARAGE SECTEUR I.U.T - MONTEIL ET ARRET [...]

235 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement rénové ! Pièce [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?