Cyclisme : le Roc laissagais annulé pour la deuxième année consécutive

  • Cette année, quelque 2 000 vététistes étaient attendus à Laissac les 3 et 4 avril.
    Cette année, quelque 2 000 vététistes étaient attendus à Laissac les 3 et 4 avril. Archives Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

La décision a été prise par les organisateurs de l'épreuve de VTT de niveau mondial, hier lundi 8 mars en soirée, après avoir pris connaissance des derniers éléments donnés par la préfecture de l'Aveyron rendant impossible la tenue du traditionnel week-end de courses et de randos à Laissac.

"On a lutté, on y a cru jusqu'au bout. Mais il faut aujourd'hui se rendre à l'évidence : on ne peut pas organiser le Roc laissagais cette année." Pierre Boyer, le patron de la course, nous l'a confié ce mardi 9 mars au matin, seulement quelques heures après avoir été en contact avec les services de la préfecture de l'Aveyron.

"C'est annulé car ce n'était pas jouable, précise-t-il. On nous autorisait seulement les courses avec les professionnels et un pourcentage encore abaissé de 1re catégorie (élite amateur, NDLR). En clair, ils souhaitent qu'il n'y ait rien de fait."  Alors que l'édition 2020 avait déjà dû être annulée à cause de la crise sanitaire, c'est "environ 2 000 vététistes", amateurs et cadors planétaires confondus, qui étaient attendus pour un week-end de bataille dans la forêt des Palanges les 3 et 4 avril prochains. "Là, on serait passé à moins de 100 partants", révèle un Pierre Boyer "évidemment déçu", ("une deuxième année, c'est dur à avaler"), mais qui ne verse pas pour autant dans le catastrophisme.

L'anticipation a permis d'éviter le crash

 

"Le soutien que l'on reçoit de la part des équipes, des inscrits (ils étaient d'ores et déjà 1 000 cette année, un record, NDLR) fait chaud au cœur, dévoile celui qui était déjà là au moment de la création de l'épreuve au début des années 1990. Ce qui nous tient, c'est la carotte du championnat d'Europe de VTT marathon que l'on organisera le 11 juin 2023. Cette perspective-là, avec également l'édition 2022 dont on sait déjà qu'elle aura lieu les 2 et 3 avril."

Des objectifs à long terme rendus possible par l'anticipation des organisateurs laissagais. " Autant l'an dernier, on a perdu de l'argent car l'annulation s'est faite au dernier moment ; autant cette fois, on a minimisé les pertes car on s'est organisé différemment, en limitant au maximum le frais. Et si les institutionnels font ce qu'ils nous ont dit, on devrait faire une opération blanche, financièrement parlant. " Capital pour la pérennité de l'évènement, surtout quand on sait qu'une édition classique (hors grands championnats) nécessite au moins 200 000 euros de budget. 

Une épreuve virtuelle en guise de clin d'œil ?

 

Pour ceux qui étaient déjà inscrits aux différents formats de courses ou randos proposés, deux solutions s'offrent à eux. "Un report de leur inscription pour 2022 ou un remboursement", indique encore Boyer. 

À noter enfin que l'édition 2021 pourrait malgré tout "vivre" sous la forme virtuelle. "On doit voir avec notre prestataire ce qu'il est possible de faire, éclaire Pierre Boyer. Ce serait la possibilité de faire un clin d'œil."

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?