Rodez : Jokolor dessine sa route et transmet sa passion au lycée Monteil

  • 78 lycéens ont participé au dernier projet collectif mené par Jokolor.
    78 lycéens ont participé au dernier projet collectif mené par Jokolor. Centre Presse -
  • 78 lycéens ont participé au dernier projet collectif mené par Jokolor.
    78 lycéens ont participé au dernier projet collectif mené par Jokolor. Centre Presse -
  • 78 lycéens ont participé au dernier projet collectif mené par Jokolor.
    78 lycéens ont participé au dernier projet collectif mené par Jokolor. Centre Presse -
Publié le

Le graffeur redonne vie aux murs et façades défraîchis de la ville depuis plus de 20 ans tout en privilégiant les projets artistiques collectifs comme celui qu’il vient de réaliser avec 78 jeunes du lycée Monteil.

Comme tout bon graffeur qui se respecte, c’est d’abord dans l’illégalité que Florent Camboulives alias Jokolor a manié les bombes de peinture pour embrasser sa carrière d’artiste. C’était il y a une vingtaine d’années. Certains murs de l’agglomération ruthénoise doivent encore porter les stigmates des débuts artistiques du graffeur professionnel en devenir. Vingt ans plus tard, les bombes de peinture sont toujours bien en main. Mais Jokolor les manient désormais principalement pour réaliser des projets collectifs. À l’image de celui qu’il vient de mener à bien aux côtés des élèves de premières du lycée Alexis Monteil. "Ce projet a été porté par trois professeurs de la section pro du lycée", explique Jokolor.

Redonner vie au couloir

"L’objectif était de redonner vie à un long couloir ; celui desservant les ateliers du lycée, poursuit l’artiste sébazacois. Plus de 75 élèves ont travaillé à mes côtés pour réaliser cette anamorphose, sorte d’illusion optique. Le dessin devient visuel lorsque l’on se trouve à un point donné dans le couloir. Quand c’est réussi, c’est bluffant", précise Jokolor. Et, visiblement, la fresque est une réussite au regard des nombreux élèves qui s’arrêtent au bas de l’escalier avant d’arpenter le long couloir afin de jeter un œil sur cette fresque colorée. "Avant tout le monde passait sans lever la tête, mais maintenant on frôle presque l’embouteillage", plaisante celui qui a travaillé à ce projet avec des groupes de cinq élèves. "Tous ont été très réceptifs et appliqués", conclut l’artiste qui n’en était pas à son coup d’essai.

Connu et reconnu dans le paysage artistique local, Jokolor exerce à temps complet depuis 11 ans. C’est d’ailleurs devenu son métier et sa seule source de revenus. Vivre de sa passion, pour Jokolor, cela s’est fait "naturellement et sans aucun calcul". Pour autant, tout ce que cette passion lui a apporté et continue de lui apporter chaque jour, Jokolor aime à le partager avec le plus grand nombre. Les jeunes notamment mais pas que. Car, au-delà des actions menées dans les établissements scolaires comme ici à Monteil, l’artiste intervient également aussi auprès d’autres publics, en milieu carcéral notamment ou dans les établissements de santé, comme les hôpitaux et les Ehpad.

Rachid Benarab
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

305 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Ce studio situé au coeur de [...]

263 €

RODEZ : Quartier résidentiel appartement de type 1 lumineux et fonctionnel [...]

325 €

Ce studio vous propose : Une entrée donnant sur la pièce principale équipée[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?