Aveyron : la visite de la ministre Agnès Pannier-Runacher n’a rien changé pour les salariés de Bosch

Abonnés
  • Agnès Pannier-Runacher,  ici devant les salariés  de l’usine Bosch.
    Agnès Pannier-Runacher, ici devant les salariés de l’usine Bosch. José Antonio Torres
Publié le

À l’instar des syndicats et des salariés, la ministre déléguée à l’Industrie a regretté le manque d’engagements du groupe allemand pour l’avenir du site de Rodez.

Le calme puis la tempête. Il est 15h40 quand les représentants syndicaux et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, sortent de la préfecture et d’un long échange avec la direction de Bosch et son PDG France, Heiko Carrie. Face à la foule et aux salariés de l’usine, Stéphane Puech, représentant CGT, donne rapidement le ton : "La réunion n’a strictement rien donné !...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

360 €

Vous cherchez un logement situé à proximité du Lycée Monteil, de l'IUT ?Cet[...]

452 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ BOURRAN SANS FRAIS D'AGENCE- Agréable 2 Pièces d[...]

377 €

IL SE COMPOSE D'UN SEJOUR/SALON AVEC BALCON, D'UN COIN-CUISINE EQUIPE, D'UN[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?