Decazeville : Roger Lajoie-Mazenc dédicace son "Temps de révoltes"

  • Roger Lajoie-Mazencet son nouveau livre.
    Roger Lajoie-Mazencet son nouveau livre. BHSP
Publié le

Auteur prolifique, Roger Lajoie-Mazenc commence un long périple qui va le conduire aux quatre coins du département qu’il connaît si bien.

Le titre est "Temps de révoltes", le sous-titre : "Aveyronnais en lutte, des femmes, des hommes, damnés de la terre ou premiers de corvée, pour que revienne le temps des cerises".

Le 28e ouvrage de Roger Lajoie-Mazenc est comparable à celui consacré aux élus dans "Fantassins de la Démocratie" : un monument littéraire, nécessaire pour éclairer les Aveyronnais sur le mouvement syndical dans le département.

Et pourtant, ce livre a bien failli ne jamais voir le jour : "Il y a environ 25 ans, j’ai commencé à recueillir des éléments pour écrire un livre sur la CGT. En revenant de Millau, j’ai eu un accident de voiture qui m’a fait mettre ce projet de côté. Je l’ai repris il y a quelque temps. J’ai gardé la CGT comme fil conducteur, mais j’ai élargi le propos aux autres syndicats. C’est fou comme il existe peu d’archives dans les syndicats, il y a beaucoup de vide selon les périodes. Cela n’a pas été facile de retrouver des informations", indique Roger Lajoie-Mazenc.

"Temps de révoltes" est un livre passionnant que l’on a du mal à quitter des mains : au fil des 552 pages, couvrant la période allant de 1865 à 2021 (2021 qui marque, outre les 60 ans d’édition de l’auteur, les 60 ans de la grève des mineurs de fond dans le Bassin, et les 150 ans de la Commune), Roger Lajoie-Mazenc nous entraîne dans les manifestations, meetings et portraits d’hommes et de femmes pleinement engagés : "C’est incroyable tout ce que ces gens ont fait !". Mine, sidérurgie, métallurgie, gantières, éducation-enseignement, bâtiment, ferroviaire, santé, poste, EDF… : le livre fourmille d’informations, de témoignages et d’anecdotes.

La façon dont les syndicats ont été créés au départ en contournant les interdictions, les scissions, les évolutions, les drames dont la fusillade du Gua.

On trouve aussi notamment les témoignages de deux mineurs (Denis Navarro et Robert Malirat) ayant subi la répression à la suite de la grève de 1948.

"Une œuvre de mémoire"

Mais encore des choses plus insolites : "J’ai découvert que deux figures du syndicalisme, Guillaume Verdier (créateur du syndicat des métallurgistes) et Yvonne Vidalenq avaient vécu une histoire d’amour au début du XXe siècle. On sait qu’ils s’étaient côtoyés au sein du syndicat mais on ne connaissait pas cette dimension intime. C’est une fille d’Yvonne Vidalenq qui me l’a racontée." L’ouvrage n’oublie pas l’actualité, comme les inquiétudes liées à l’avenir de la Sam ou de Bosch.

"Le syndicalisme est toujours vivace en Aveyron pour défendre les droits et les acquis sociaux qui sont attaqués. Les actions débouchent sur des résultats. La CGT bien sûr mais également les autres fédérations, y compris la CGC où brûle aussi cette flamme."

Roger Lajoie-Mazenc fut lui-même syndicaliste : trésorier d’une fédération, délégué d’entreprise et créateur d’une section de journaliste, élu au comité central du SNJ-CGT, délégué au congrès de l’Organisation internationale des Journalistes à Sofia et en mission à Prague ; secrétaire fédéral de la Ligue des Droits de l’Homme. "Temps de révoltes" est "une œuvre de mémoire. Il faut connaître le passé pour préparer l’avenir", conclut Roger Lajoie-Mazenc.

1) Temps de Révoltes, 552 pages, édité à compte d’auteur. L’ouvrage est disponible dans les Librairies et Maisons de la presse du département et chez l’auteur : Chemin des Coulons 12 300-Firmi (21 € + 8 € sur envoi postal).
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

53500 €

DECAZEVILLE - Cette maison, mitoyenne des 2 côtés, est habitable rapidement[...]

67410 €

DECAZEVILLE - Spécial Investisseurs - Murs commerciaux + Fonds + Licence IV[...]

450 €

LOCATION APPARTEMENT T4 DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principal[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?