Distribution de denrées alimentaires aux étudiants à Rodez : "Ça fait du bien de sentir que l’on s’occupe de nous"

  • Un précieux soutien pour les étudiants.
    Un précieux soutien pour les étudiants. Photo José A. Torrès
Publié le

Tous les mardis de mars, la Banque alimentaire met des denrées à disposition des étudiants de l’IUT. Une aide bienvenue… A plus d’un titre.

Une file d’attente composée de jeunes avec un grand sac vide à la main. Des tables sur lesquelles la Banque alimentaire a mis à disposition divers aliments et des produits de première nécessité. On y trouve du lait, des fruits, des jus de fruits, des légumes, des produits frais, des produits d’hygiène… Ce tableau est celui que l’on pouvait voir, hier, à l’IUT de Rodez, entre midi et treize heures.

"Cette file d’attente, ça rappelle les images que l’on voit du temps des tickets de rationnement. La guerre quoi !" Maya, étudiante en première année, plus adepte du verre à moitié plein que du verre à moitié vide, préfère rire de la situation. Car cette aide hebdomadaire est la bienvenue.

À côté d’elles, d’autres étudiants sourient également. Bien contents de pouvoir remplir le petit frigo et les placards de leur "appart". "Ça fait du bien. Personnellement, avec cette aide et quelques repas au RU, je peux m’en tirer avec vingt euros pour la semaine. Mes parents sont un peu ric rac, alors voilà…" glisse Arthur. Plus loin, il suffit de regarder les yeux de Clara, quand on lui pose la question de l’importance que revêt cette aide, pour en prendre toute la mesure. Manon, chargée de com de l’IUT, file un coup de main aux bénévoles de la Banque alimentaire pour la distribution. "Je fais ma BA, sourit-elle, apportant un petit lot de bonne humeur aux étudiants. Prenez du lait, c’est bon pour la croissance. Moi j’ai arrêté trop tôt". Mais ça cogne un peu dans le ventre. "Il y en a un qui était tout heureux de pouvoir prendre un dentifrice… Cela fait quand même bizarre".

"Ce que l’on vit actuellement est frustrant…"

Bref, heureusement que la Banque alimentaire est là pour ces "gamins". " Ou malheureusement", reprend Michel, un bénévole, pourtant rompu à l’exercice. " C’est rare que nous donnions directement aux bénéficiaires. En général, on donne aux associations qui, elles, redistribuent à ceux qui en ont besoin ". Avec Pierre et Pierre-Marie, tous trois sont également là pour échanger avec les étudiants. Sans réellement imaginer que ce don de leur temps et de leur parole est aussi précieux que le don alimentaire ou de première nécessité.

Lise résume : "Ça fait du bien… Ça fait du bien de sentir que l’on s’occupe de nous". Elle n’est pas la seule à se dire cela. Tous en conviennent. Il y a quelque chose de touchant à entendre ces jeunes Ruthénois dévoiler une forme de soulagement à l’idée de se sentir pris en compte. "Ce que l’on vit actuellement est frustrant. Plus de soirées, plus de sport, plus de rencontres. Ce n’est pas comme cela que l’on nous a présenté les études", glisse Arthur, mi-amusé, mi-dépité.

"Cela fait un an que ces jeunes s’emmerdent" tonne Pierre-Marie. À l’origine de cette opération de la Banque alimentaire avec l’IUT. "Puis, ceux qui ne sont pas boursiers, mais qui ont un appartement, ils sont entre les deux. Ils n’ont pas les petits boulots qui peuvent aider à passer le cap. Alors c’est aussi notre rôle de venir en aide dans ce moment critique pour eux".

"Si on m’avait dit…"

Les bénévoles le font avec d’autant plus de plaisir que cela se déroule dans une forme de complicité et de bienveillance. Les étudiants ne se ruent pas sur les denrées, certains prennent un petit sac, d’autres dont on sent bien que ce n’est pas évident tous les jours, en remplissent deux. "Et ils nous disent tous merci ", balance Pierre-Marie, plus pour casser cette image du jeune à qui l’on fait parfois beaucoup de reproches que pour souligner les politesses. Et exprimer ainsi une petite colère. " Si on m’avait dit qu’à soixante ans, il faudrait que je donne à manger à des gamins de Rodez "…

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

150000 €

A VENDRE RÉSIDENCE GREEN PARK - LANCEMENT COMMERCIAL Dans une Résidence neu[...]

392 €

Appartement T1Bis, en rez-de-jardin, comprenant : - un séjour avec une cuis[...]

128000 €

A vendre Faubourg proche université et tous commerces, Type 3 d'une surface[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?