Aveyron : contre le projet de la Politique agricole commune, une explication de terrain

Abonnés
  • Stéphane Mazars en visite hier sur l’exploitation de Pauline Cestrières, sa suppléante à St-Amans-des-Côts.
    Stéphane Mazars en visite hier sur l’exploitation de Pauline Cestrières, sa suppléante à St-Amans-des-Côts. oc
Publié le

Le député Stéphane Mazars s’est rendu hier chez sa suppléante, Pauline Cestrières, éleveuse à Saint-Amans-des-Côts, pour rendre compte des effets dramatiques du projet de la réforme.

Après la manifestation jeudi dernier à Clermont-Ferrand auprès de la FDSEA et des JA, Stéphane Mazars, député de la première circonscription de l’Aveyron, poursuit son action contre le projet de réforme de la Politique agricole commune (Pac). Pour cette raison, il s’est rendu chez sa suppléante, Pauline Cestrières, éleveuse à Saint-Amans-des-Côts. "Je suis député de la majorité et je salue le...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Amans-Des-Cots

181000 €

Agréable maison de plain-pied de type 4 située proche du centre ville de St[...]

299000 €

Dans un bel environnement au calme et avec vue dégagée à proximité immédiat[...]

72000 €

Entre VALLÉE du LOT et HAUTS PLATEAUX DE l' AUBRAC, à 8 km de SAINT AMANS D[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Amans-Des-Cots
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Vilain Il y a 2 mois Le 30/03/2021 à 06:40

Mazars ou l'Art de parler pour ne rien dire!
La Politique agricole a été mise à mal non pas par par PAC , mais par la politique Française menée par la majorité actuelle en particulier par l'ex Ministre Didier Guillaume qui à fait de la figuration politique . Le député Mazars politicien ferait mieux de se remettre en cause plutôt que de désigner un bouc émissaire.Mais là, c'est autre chose !!!.