Pierrefiche : Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières

Abonnés
  • Annie et Yves-Olivier Denoual installés dans la pièce du 1er étage utilisée comme salle à manger.
    Annie et Yves-Olivier Denoual installés dans la pièce du 1er étage utilisée comme salle à manger.
  • Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières
    Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières
  • Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières
    Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières
  • Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières
    Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières
  • Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières
    Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières
  • Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières
    Annie et Yves-Olivier Denoual, une vie de château à Galinières
Publié le

Galinières, posé au-dessus de la route qui relie Pierrefiche à Coussergues, est qualifié de château, mais le terme de grange monastique est plus approprié car il correspond à la fonction première et principale de ce grand domaine agricole appartenant à l’abbaye cistercienne de Bonneval. Datant du XIIe siècle, même si aucun document ne l’atteste véritablement, elle était la plus grande et la plus riche des quinze granges que possédait l’abbaye de Bonneval. Elle a traversé les guerres, de 100 ans et de religions, avant d’être démantelée à la révolution. La grange est alors devenue un simple hameau agricole. Certains bâtiments sont tombés en ruines. C’est le cas du donjon, acheté en 1982 par Annie et Yves-Olivier Denoual qui, depuis, ne cessent de le restaurer.

Au détour d’un virage, leur regard a été accroché par cette imposante bâtisse posée quelques mètres au-dessus de la route. Le coup de foudre a été sans appel, si bien qu’ils se sont mis en quête d’en acheter une partie, en ruines, et surtout pas à vendre ! Adieu ainsi le moulin qui leur plaisait tant du côté de Saint-Geniez-d’Olt. Leur nouvelle vie, qui deviendra vite une aventure passionnément...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Pierrefiche

96500 €

Dans le lotissement de Pierrefiche, maison récente à terminer.Vous trouvere[...]

89000 €

Exclusivité - A vendre ensemble immobilier dans le centre bourg de Pierrefi[...]

96000 €

Idéal bricoleur! Au coeur d'un lotissement dans le village de Pierrefiche, [...]

Toutes les annonces immobilières de Pierrefiche
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?