Tour d'horizon des bandes dessinées du moment

Publié le

A lire pendant ces vacances. ou plus tard...

Benjamin Carle et David Lopez racontent le combat des ouvriers de l’usine GM & S

L’histoire de l’usine GM & S La Souterraine, dans la Creuse, avait déjà été portée à l’écran dans un documentaire projeté en 2019 dans le cadre du festival de Cannes. Désormais, elle est racontée en BD. Benjamin Carle (journaliste documentariste) et David Lopez (dessinateur), viennent de publier "Sortie d’usine", aux éditions Steinkis. À l’heure ou l’industrie aveyronnaise est en souffrance, le destin de l’usine Bosch d’Onet ou de celle de Sam, à Viviez, trouve écho dans celle de l’entreprise, équipementier automobile, et dont les salariés, en 2017 face aux annonces de fermeture de leur usine, avaient menacé de faire exploser les locaux, en les piégeant avec des bonbonnes de gaz. Un moyen efficace pour mobiliser l’opinion et pousser l’Etat et à aider un repreneur.

Cette enquête raconte le combat d’ouvriers, dessine le portrait d’une ville, replonge dans les archives et les données économiques pour comprendre comment nous en sommes arrivés là. Elle fait aussi, en creux, les comptes de la désindustrialisation dont les conséquences continuent de se dévoiler.

"Sortie d’usine – Les GM & S, la désindustrialisation et moi" –
Chez Steinkis (18 €).

Une enquête dans l’univers de Sherlock Holmes

-

Baker Street, la fameuse rue de Londres, mais cette fois sans Sherlock Holmes. Mais Jean-Blaise Djian, Olivier Legrand (scénario) et David Etien (dessin), ont choisi, depuis 2009, d’ancrer leur série, dont le tome 9 vient de sortir, dans l’univers de Conan Doyle. Dans "Le Dresseur de Canaris", Billy, Black Tom et Charlie, trois ados détectives, et leur chat Watson enquêtent sur la tentative d’assassinat la chanteuse Polly Perkins, victime d’une terrible agression qui la laisse dans le coma.

Les Quatre de Baker Street – Tome 9 – "Le Dresseur de Canaris" – Editions Vents d’Ouest (14,50 €).

Une compétition pour succéder au dieu des Enfers

La lutte contre la désindustrialisation en BD
La lutte contre la désindustrialisation en BD

Il est temps pour lui de passer la main. Après des millénaires à régner sur le monde sous-terrain, le dieu des Enfers, Hadès, décide de passer le flambeau. S’il n’est pas un enfant de chœur, il souhaite tout de même faire prendre conscience au monde l’importance et de la richesse du sol. Avant de s’effacer, il doit trouver un successeur à la hauteur. Deux candidats sont course : Suzanne et Tom. Ils se lancent dans une course au savoir qui prend la forme d’épreuves aussi instructives que mortelles avec pour but de comprendre les véritables enjeux de ce monde invisible. Une nouvelle histoire écrite et dessinée par Mathieu Burniat, habitué à travailler autour de différents univers.

"Sous terre" – Chez Dargaud (19,99 €).

Lazare Bruandet, tiraillé entre le pinceau et l’épée

C’est un roman graphique historique que vient de publier Frantz Duchazeau (auteur notamment de "Mozart à Paris") aux éditions Casterman. "Le Peintre hors-la-loi" démarre avec l’exécution de Louis XVI, en 1793 alors que la France est en pleine Révolution et à feu et à sang au cours de la Terreur. Dans ce contexte, Lazare Bruandet, un artiste torturé, aussi à l’aise avec l’épée que le pinceau, fuit la capitale et ses démons qui le poussent à la violence, pour se mettre à la peinture. Mais quand des brigands profitent de l’agitation révolutionnaire pour semer le trouble dans la campagne où il vient de s’installer, il doit de nouveau abandonner son pinceau pour l’épée.

"Le Peintre hors-la-loi" – Editions Casterman (20 €).

Guilhem Richaud
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?