Aveyron : Rose et Robert, drame de la solitude et lourd héritage

  • Jean-Pierre, l’héritier, devant un album photo familial retrouvé au domicile de sa tante et son oncle, Rose et Robert.
    Jean-Pierre, l’héritier, devant un album photo familial retrouvé au domicile de sa tante et son oncle, Rose et Robert. Capture écran TF1
Publié le , mis à jour

L’émission "Grands Reportages" diffusée sur TF1 réunit depuis plusieurs samedis près de 4 millions de téléspectateurs devant sa mini-série sur l’univers de généalogistes successoraux. Tantôt historiens, tantôt détectives, ils mènent l’enquête pour retrouver des héritiers inconnus à la suite d’un, ou plusieurs, décès. Les deux derniers épisodes ont retracé l’histoire émouvante d’un héritage d’une famille aveyronnaise, partagée entre Marseille et Paris.

L’histoire débute à Marseille dans un appartement d’un autre temps, à deux pas du touristique Vieux-Port. En décembre 2018, les policiers y retrouvent deux corps sans vie : celui de Rose et de Robert, deux retraités nés dans les années 1930 dans le bassin decazevillois. Célibataires, sans enfant, ils étaient frère et sœur et vivaient depuis des années dans la plus grande solitude. Que s’est-il passé ? Accident, homicide, suicide ? Une enquête est ouverte, elle conclut finalement à un arrêt cardiaque de Robert. Sa sœur, sujette à des problèmes psychologiques, se serait ensuite laissée mourir…

Entre les détritus et divers objets jonchés au sol, les enquêteurs découvrent un album photo de famille et un vieux carnet de notes. On peut y lire, à la date du 1er mai 2000 : "Maurice m’a téléphoné, grande surprise depuis plus de 35 ans qu’on nous a ignorés, on pouvait crever". Effectivement, Robert et Rose vivaient seuls, loin de tous et de leur famille mais laissent derrière eux un héritage estimé à plus d’un million d’euros, dont 700 000€ en liquidités et plusieurs trésors conservés en lieu sûr…

La trace d’un neveu

Pour trouver de potentiels héritiers, le cabinet ADD de généalogistes successoraux est missionné. Au fil de ses recherches, François, en charge du dossier, va être confronté à une histoire familiale des plus complexes. Elle trouve ses racines dans l’Aveyron, entre Aubin et Viviez en passant par Salles-Courbatiès. Dans les registres de ces communes, le généalogiste parvient à retrouver la trace de trois autres frères et sœurs. Ou plutôt demi-frères et demi-sœurs, décédés également.

Un livre de famille retrace même toute l’histoire : Robert et Rose sont le fruit d’une deuxième union de leur père, disparu tragiquement, et ont ensuite été séparés de leur famille, restée elle en Aveyron. Petit à petit, le généalogiste retrouve la trace d’un neveu, Jean-Pierre, installé à Paris. C’est le premier héritier.

"Je les ai connus il y a très longtemps, ma mère était l’une de leur demi-sœur. Mais il y a eu une fracture et je ne sais pas grand-chose sur eux", confie-t-il devant les caméras, loin d’imaginer l’ampleur du trésor. "Je vous préviens, c’est costaud", lui annonce le généalogiste, devant l’appartement des défunts. En découvrant les lieux, Jean-Pierre retrouve plusieurs photos de lui, enfant, et de sa famille à "l’histoire douloureuse". "Ils ne m’avaient pas oublié, c’est triste de finir comme ça, c’est la misère…", commente-t-il, surpris de trouver l’habitation de son oncle et de sa tante dans un tel état sommaire.

Des pièces d’une rare valeur

Mais, Jean-Pierre ne se doute pas encore de tout l’héritage laissé par Rose et Robert. Outre les liquidités, fruit d’une vie de labeur et de privations, le frère et la sœur conservaient précieusement de nombreuses pièces rares dans un coffre-fort à la banque. Or souverain, vieux francs suisses, dollars mythiques et même une pièce extrêmement rare de François-Joseph, empereur d’Autriche…

"Ce dossier, à la base mystérieux, finit en apothéose", sourit le généalogiste. Mis aux enchères, ces petits trésors rapporteront plus de 100 000 €. "Quand je vois comment ils vivaient, j’aurais préféré que ça tourne autrement, qu’ils profitent de leur argent plutôt qu’il me revienne", confie pour sa part Jean-Pierre, héritier avant tout d’un incroyable puzzle familial.

L’épisode 4 de "Grands reportages" sur les héritiers inconnus sera diffusé ce samedi sur TF1, à partir de 13h30.
Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-Courbatiès

117700 €

Coquette maison de village de rénovation très récente composée d'une entrée[...]

397000 €

VISITE VIRTUELLE disponible sur notre site topsimmo. fr. Au coeur d'un [...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-Courbatiès
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?