Véhicule volé de la gendarmerie en Aveyron : un mineur placé en détention provisoire

  • Une information judiciaire a été ouverte, a confirmé ce mercredi le parquet de l'Aveyron.
    Une information judiciaire a été ouverte, a confirmé ce mercredi le parquet de l'Aveyron. Illustration Centre Presse Aveyron -
Publié le , mis à jour

Les militaires ont effectué des tirs de sommation pour mettre fin à la fuite de l'individu à bord du véhicule de gendarmerie.

L'enquête avance à grands pas dans l'affaire peu banale d'un véhicule de la gendarmerie volé en pleine intervention, samedi 20 mars dans le département. Ce soir-là, il est 23h30, lorsqu'une patrouille de la brigade de Laissac se rend sur la commune voisine, à Palmas-d'Aveyron, afin d'intervenir à la suite d'une sortie de route. Les gendarmes descendent alors de leur véhicule et procèdent aux premières constatations. Sur place, une personne majeure est auditionnée. Durant ce même moment, le conducteur victime de cet accident, et peu blessé selon toute vraisemblance, s'enfuit au volant... du véhicule de gendarmerie !

Des coups de feu

On a appris de source judiciaire, ce mercredi, que les militaires ont tenté de l'en empêcher en procédant à des tirs de sommation. Sans réussite. L'homme aurait même blessé "légèrement" deux gendarmes lors de sa fuite. Dans la nuit, les forces de l'ordre retrouveront leur véhicule abandonné quelques kilomètres plus loin, sans le fuyard à son bord. De très grands moyens sont alors dépêchés - hélicoptère, barrages... -, pour retrouver sa trace. Sans réussite là également. L'individu n'a été interpellé que quelques jours plus tard dans la région toulousaine, d'où il est originaire.

Déjà connu de la justice

Il s'agit d'un mineur, âgé de 17 ans, et déjà défavorablement connu des services de justice. Après avoir été présenté devant un juge pour enfants, il a été placé en détention provisoire dans un établissement spécialisé pour les mineurs. Toujours de source judiciaire, ce dernier n'aurait pas véritablement fourni d'explication sur son geste, alors que l'enquête, elle, se dirigerait sur la piste d'une histoire de stupéfiants...

Le majeur, interpellé sur les lieux de l'accident, n'est, lui, pas connu des services de justice. Il a été laissé libre à l'issue de ses différentes auditions. Une information judiciaire a été ouverte pour faire toute la lumière sur une affaire qui a fait le tour de l'Hexagone. 

A lire aussi : Aveyron : les gendarmes se font dérober leur véhicule lors d’une intervention

 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 1 année Le 01/04/2021 à 10:08

L'article nous indique que l'on a affaire une fois de plus à un multirécidiviste ce qui montre l'incapacité systémique de notre justice à infliger des peines dissuasives.