Dîners mondains clandestins à Paris : ce que l'on sait ce lundi

  • Début février, Pierre-Jean Chalençon parlait déjà de ses dîners dans l'émission "En toute intimité" de l'influenceur  Sam Zirah.
    Début février, Pierre-Jean Chalençon parlait déjà de ses dîners dans l'émission "En toute intimité" de l'influenceur Sam Zirah. Repro CP - Capture d'écran
Publié le

La polémique est montée ce week-end après la diffusion d'un reportage de M6 sur l'organisation de soirées et dîners mondains clandestins. Dans le document, un homme affirme anonymement avoir dîné avec un certain nombre de ministres. Des médias et des internautes ont reconnu le domicile du collectionneur et ex-chroniqueur de Sophie Davant, Pierre-Jean Chalençon. Que sait-on exactement ce lundi ?
 

Après la diffusion vendredi 2 avril d'un reportage de M6 portant sur les dîners clandestins luxueux organisés à Paris, une polémique a rapidement pris de l'ampleur en ce week-end de Pâques. À l'aide d'une caméra cachée, la chaîne montre des images d'une soirée payante à laquelle participent des dizaines de convives sans masque, et se faisant la bise pour certains. On apprend notamment par le témoignage anonyme d'un homme que ce dernier a participé à ce genre de soirée : "J'ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants soi-disant clandestins".

Les propos tenus n'en restent pas là, puisque cet homme, reconnu par des médias et des internautes comme étant Pierre-Jean Chalençon, propriétaire du Palais Vivienne à Paris, affirme avoir dîné « avec un certain nombre de ministres ». Une déclaration choc qui n'est pas passée inaperçue.

Une publication récente du chef Christophe Leroy.
Une publication récente du chef Christophe Leroy. Repro CP - Capture d'écran

Pierre-Jean Chalançon revient sur ses propos

L'avocat de Pierre-Jean Chalençon est revenu sur les déclarations de son client à travers un communiqué. Le propriétaire du Palais Vivienne a plaidé qu'il faisait de « l'humour » et maniait « le sens de l’absurde », quand il avait assuré que des ministres participaient à de tels repas. 

Ce dernier avait pourtant fait des aveux troublants il y a deux mois devant la caméra de Sam Zirah, l'influenceur et YouTubeur, devenu confident pour son émission "En toute intimité". C'est dès le début de la vidéo que Pierre-Jean Chalençon parle très clairement de dîners mondains organisés via son club privé au Palais de Vivienne, son prestigieux domicile. C'est dès le début de la vidéo que Pierre-Jean Chalençon parle très clairement de dîners mondains organisés via son club privé.

 

Le chef Christophe Leroy nie son implication

Dans un entretien mis en ligne en février sur Youtube, Pierre-Jean Chalençon indiquait organiser dans sa résidence des « déjeuners ou dîners » avec le restaurateur Christophe Leroy,  alias le chef des stars, celui qui avait concocté le menu du mariage de Johnny Hallyday..Pierre-Jean Chalençon parle aussi de ses « amis au gouvernement » et de « notre ami Attal d'ailleurs qui doit venir dîner prochainement » Interrogé par Libération, le restaurateur Christophe Leroy nie fermement toute implication : « Je n’ai aucun restaurant ». Pourtant ce dernier avait lui-même parlé de ces repas privés auprès de nos confrères de Ouest-France. Dans cet article, on y apprend ainsi que Christophe Leroy serait devenu le chef de deux clubs privés: le sien (Leroy's Business Club), qui se tiendrait dans son appartement parisien, et donc celui de Pierre-Jean Chalençon (le Vivienne's Club).

Une enquête pénale ouverte

Afin de vérifier la véracité des faits dans cette affaire qui pourrait éclabousser des ministres, la préfecture de police de Paris a ouvert une enquête à la demande du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Le procureur de Paris précise que « la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne d'une enquête des chefs de mise en danger d'autrui et de travail dissimulé ».

L'enquête du parquet de Paris devrait également déterminer si ces repas payants (et souvent très onéreux) peuvent se tenir au domicile des organisateurs. Une exception qui aurait échappé aux 66 millions d'autres Français...

#Onveutlesnoms

À la suite de la polémique, un hashtag  a très vite émergé sur Twitter sur lequel tout le monde cherche à savoir quel(s) ministres(s) et quelle(s) personnalité(s) auraient participé à ces rendez-vous gastronomiques.

L. Rebeyrol (DDM) et S. Sicard (L'Indep)
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?