Aveyron : un couple à nouveau devant la barre pour des violences conjugales

  • CP - Archives
Publié le

L'audience s'est tenue ce mardi 6 avril, devant le tribunal judiciaire de Rodez. 

Le 21 août dernier, à la barre de ce même tribunal judiciaire de Rodez, un homme âgé de 33 ans était jugé pour des violences envers sa compagne. Un dossier comme les juges peuvent en voir malheureusement très souvent. Celui-ci expliquait alors « perdre le contrôle, dégoupiller » dans certaines situations. « Mais je me soigne, je sais que cette situation n’est pas normale », avait-il expliqué.

Sauf que quelques mois plus tard, ce mardi 6 avril, le même couple se retrouvait une nouvelle fois à comparaître pour des violences qui, cette fois-ci, semblaient réciproques. Sauf qu’entre les deux « il y a un enfant de huit mois », a rappelé la présidente de l’audience, Christine Piccinin.

Que s’est-il passé pour que les deux soient à nouveau présentés devant la justice ? Les faits de violence se seraient produits entre le 13 novembre et le 15 décembre 2020, entre Onet-le-Château et Agen-d’Aveyron. Les gendarmes seraient intervenus à la suite d’un nouveau différend entre eux, alors qu’ils avaient l’interdiction de se voir.

Sur ces faits, la version des deux prévenus est divergente. Et face aux juges, ils ont maintenu leur position. Pour Me Elian Gaudy, l’avocat de la jeune femme, « la difficulté de ce dossier est de comprendre ce qui s’est réellement passé »« Je crois qu’il est important est d’apaiser la situation, a complété l’avocat. Cela peut être l’une des vertus de cette audience. Car la seule victime dans cette histoire, c’est bien l’enfant. »

Pour l’avocate du père, Me Alexandra Gosset, « la volonté » de son client « a été d’apaiser les choses. La précédente audience avait eu un effet dissuasif, il y avait eu comme un électrochoc. Il a d’ailleurs, cette fois-ci, lui aussi porté plainte ».
Dans son réquisitoire, le procureur de la République a réclamé trois mois de prison ferme pour le père, et une peine avec sursis pour la mère.

L’audience a été mise en délibéré au 6 juillet, à 14 heures. Le tribunal a souhaité prendre son temps et surtout rendre une décision « qui sera complète et motivée ».
 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

400 €

Sur la commune de Onet-Le-Château, bel appartement disposant d'une chambre.[...]

388 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Venez vite le visiter ! Piè[...]

175000 €

Je suis ravi de vous proposer aujourd’hui, au cœur d’un quartier champêtre [...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?