Aveyron : Mathias Echène, la fin d’une affaire qui dure depuis maintenant dix années

Abonnés
  • Mathias Echène à Rodez en 2016.
    Mathias Echène à Rodez en 2016. Archives J.-A.T.
Publié le

Mathias Echène a été relaxé ce mercredi à Hong-Kong. Les accusations qui pesaient sur lui remontent à 2011 et l’homme d’affaires avait été arrêté à Bali en 2017, puis transféré à Hongkong en 2019. Il avait été libéré sous caution mi-novembre 2020.
La chronologie de l'histoire.

2006 : avec plusieurs associés asiatiques, Mathias Echène commence la construction de plusieurs maisons de luxe sur l’île de Bali, en Indonésie. 2011 : ses associés lui reprochent d’avoir surfacturé les travaux à des fins personnelles. Une surfacturation à hauteur de 700 000 €. 2013 : la justice de Hongkong, pays de certains plaignants, délivre alors une fiche Interpol à l’encontre de...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
RICHAUD Guilhem
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?